vendredi 11 novembre 2016

Christian Stückl met Le Vaisseau fantôme en scène cet été au Théâtre de la Passion d'Oberammergau




Cet été les errances du Hollandais volant le conduiront à remonter le cours de la rivière Ammer pour venir ancrer  son vaisseau fantôme dans le port alpin d'Oberammergau, à l'invitation expresse de Christian Stückl, qui y met en scène Der Fliegender Holländer en ouverture du Festival d'été de la commune. 

Christian Stückl monte l'opéra de Wagner avec la même équipe qui a pendant les deux dernières saisons estivales fait le bonheur des festivaliers avec le Nabucco de Verdi: le jeune et dynamique chef lituanien Ainars Rubikis, l'orchestre de la Neue Philarmonie München, Le décor, et les costumes sont de Stefan Hageneier, un décorateur-costumier qui travaille de puis de longues années en complicité avec le metteur en scène. Enfin les choeurs sont entraînés par Markus Zwink, qui est le directeur musical du Théâtre de la Passion depuis 1990 et qui depuis des années compose également des musiques pour des oeuvres jouées sur cette scène.

Dans la distribution, on retrouve Bálint Szabó, la basse roumaine qui chantait Zaccaria dans Nabucco les années précédentes et qui incarnera Daland dans le Hollandais. Le hongrois Gábor Bretz, qui chanta Escamillo à l'Opéra de Munich  et au Metropolitan de New York, ou encore Sparafucil à Aix-en-Provence est très attendu en Hollandais. Enfin, Liene Kinča, une jeune soprano lettone, déjà remarquée en Chrysotemis et en Elisabeth à l'Opéra d'Anvers, interprétera  le rôle de Senta.


Quelques mots sur l'action et la composition de l'oeuvre

Le Hollandais a été condamner à errer de par les mers pour l'éternité sur son vaisseau fantôme. Seul l'amour inconditionnel d'une femme peut le sauver de cette malédiction. Senta, la fille d'un marin, coupe tous les ponts derrière elle pour sauver le Néerlandais. Mais il doute de sa  volonté d'être fidèle jusqu'à la mort.

Der Fliegende Holländer, souvent appelé en français Le Vaisseau fantôme, est un le quatrième opéra de Richard Wagner. même si on le désigne parfois comme un opéra de transition entre le style dominant de l'opéra de la première moitié du XIXe siècle et la révolution formelle à laquelle aspirait le compositeur,  on y retrouve déjà certains des grands thèmes de l'univers wagnérien : l'errance, l'arrivée d'un personnage inconnu, le sacrifice et la rédemption par l'amour. Plus tard, Wagner considéra la partition du Hollandais comme sa première composition d'opéra vraiment aboutie.

À la fin de l'hiver 1840, Wagner commence à composer quelques thèmes comme La Ballade de Senta. Léon Pillet, directeur du Grand Opéra de Paris, demande à Wagner de lui céder son plan. Le compositeur, qui est en mal de fonds,  abandonne son Hollandais volant à la France et a pour projet de composer la musique et le livret d'un Hollandais volant pour l'Allemagne. Entre le 18 et le 28 mai 1841, le manuscrit du Hollandais volant est terminé: Wagner en composa la musique en sept semaines seulement.

L'opéra fut créé le 2 janvier 1843 à Dresde. En 1860, Wagner révisera partiellement la partition, notamment le finale, afin d'insister sur l'idée de rédemption.

On raconte que Richard Wagner aurait visité Oberammergau en 1871, à l'incitation de Franz Liszt qui lui aurait conseillé d'assister aux Jeux de la Passion. (selon Peter Glowasz qui tient ce renseignement du Professeur Dr Kurt Hommel qui l'aurait entendu rapporter en 1950 du bourgmestre d'Oberammergau Wilhelm Rutz). On le voit, la source est lointaine. Peut-être Wagner a-t-il trouvé dans ces Jeux quelque source d'inspiration pour son Parsifal, "la plus chrétienne de toutes les oeuvres d'art"? 

Quoiqu'il en soit, ce sera la première fois qu'un opéra de Wagner sera joué en ces lieux.

Le Théâtre de la Passion d' Oberammergau présentera le Fliegende Holländer dans le cadre de son festival d'été. Première: le 30 juin 2017. Cinq autres représentation sont prévues les 2, 4, 16, 21 et 23 juillet 2017.

Places de 29 à 94 euros.
Pour réserver:  cliquer sur > KARTEN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire