jeudi 23 mai 2013

Dimitri Tchernakiov met Simon Boccanegra en scène à l'opéra de Munich

Dmitri Tcherniakov. © Roman JobLa première aura lieu le 3 juin. Pour la deuxième fois cette saison, le Bayerische Staatsoper propose une nouvelle production d'un opéra de Verdi, après le Rigoletto de décembre 2012. La mise en scène est confiée à Dimitri Tcherniakov (photo ci-contre) qui a déjà monté la Kovantschina de Moussorgsky et les Dialogues des Carmélites de Poulenc dans la maison. Bertrand de Billy dirige l'orchestre d'Etat de Bavière.

Tchernakiov s'essaye à interpréter les lignes de rupture de l'histoire de ce corsaire qui devint Doge avec une visée psychologique. L'action est déplacée dans le cadre d'une société contemporaine dans laquelle tant les structures politiques que les liens familiaux sont remis en question. Le metteur en scène attache une importance particulière à l'échec personnel de Boccanegra, qu'il perçoit comme un homme qui s'est dévoyé et qui avec la distance de l'âge comprend qu'il n'a pas vécu sa propre vie.

Boccanegra est interprété par Željko Lučić, que l'on a déjà pu entendre dans le Macbeth de Verdi mis en scène par Martin Kušej. Amelia Grimaldi est chantée par la soprano bulgare Krassimira Stoyanova. Ramón Vargas interprètera le rôle de  Gabriele Adorno et Vitalij Kowaljow celui de Jacopo Fiesco. 

Giuseppe Verdi
Les 3, 6, 9, 12 et 15 juin
et le 12 juillet pendant le Festival d'opéra de Munich 
au Théâtre National

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire