mardi 18 octobre 2011

Obermenzing: l'église Leiden Christi, au coeur du paysage du château de Blutenburg


L'église Leiden Christi vue du château de Blutenburg
Photo Luclebelge
Si l'on visite le château de Blutenburg à l'orée de Munich, il ne faut pas manquer d'aller admirer à quelques encablures du château l'architecture aux proportions équilibrées et de l'église dont les qualités minimalistes et les rapports volumiques raviront les puristes. Une église trop récente sans doute pour figurer dans la plupart des guides, mais le charme ne doit pas toujours être recensé.

Dans les années 1880 Obermenzing vit sa population grandir de façon considérable. La vieille église consacrée à Saint Georges (alte Georgskirche) s'avéra bien vite trop petite pour accueillir des paroissiens de plus en plus nombreux. Aussi se mit-on à concevoir le projet de bâtir une nouvelle église. Et comme, à la même époque, la Congrégation des Passionistes avait émis le souhait de s'installer dans le diocèse, on décida de concrétiser le projet. Un don opportun arriva des Etats-Unis, la somme pour l'époque rondelette de 20.000 dollars qui permit de financer le gros oeuvre. L'église reçut le nom de  Leiden Christi (les souffrances du Christ) après avoir d'abord été nommée Passionskirche (Eglise de la Passion). On embaucha l'architecte  Georg Buchner. Les travaux commencèrent le 2 mai 1923 (pose de la première pierre en juin) et l'église fut consacrée en novembre 1924.

Endommagée pendant la deuxième guerre mondiale, elle fut restaurée dans les années 50. Une grande rénovation fut entreprise dans le cadre de la réforme liturgique en 1965 par l'architecte Siegfried Östreicher et le sculpteur Blasius Gerg. Une nouvelle rénovation eut lieu dans les années 90 (1996-1999). Le nouveau jeu d'orgues de 15 registres.

L'église a une largeur de 26 mètres sur une longueur de 58 mètres et une hauteur de 27 mètres. Le clocher a environ 45 mètres de haut. Elle peut accueillir jusqu'à 2000 fidèles. Elle est conçue sur le plan basilical. Son architecture très massive,  dépouillée et pure comporte de nombreux éléments du style gothique. Le portail est a été conçu par le sculpteur Hans Panzer et montre des scènes de la vie de Jésus, dont la crucifixion. Les magnifiques vitraux de l'abside sont de Felix Baumgartner. Ils représentent respectivement le Sacrifice d'Isaac et Moïse et le serpent d'airain.

Reportage photographique

La nef

 
Moïse et le serpent d'airain
par Felix Baumgartner








Vue d'un bas côté

Baptistère
Lion soutenant une colonne du porche d'entrée






 
Crédit photographique: Luclebelge octobre 2011
Source des informations historiques: cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire