lundi 23 mai 2011

Beaux jours: où pratiquer le naturisme de plein air à Munich?



Anders Zorn, Une première, Musée de  Stockholm
 
La pratique du naturisme fait partie de la culture allemande depuis la fin du XIXème siècle, (sinon même avant en Allemagne du Nord qui connaissait les pratiques du sauna scandinave) et n'interpelle personne ici. Elle est aujourd'hui bien réglementée. A Munich,  les lieux de pratique sont publiés sur le site officiel de la ville avec des plans détaillés qui délimitent clairement les zones où le naturisme est permis. Sur place, on trouve souvent un panneau indiquant la zone. En voici la carte générale:




Sur le site de la ville de Munich, la carte est interactive. Il suffit de cliquer ici, puis de cliquer sur un des huit numéros affichés et une carte secondaire détaillée vous indiquera ckairement la zone où la nudité intégrale est permise.

Le Jardin anglais

Le lieu naturiste munichois le plus connu, parce que mentionné dans tous les guides touristiques,  est la Schönfeldwiese du Jardin anglais, en plein centre ville, à deux pas de la Maison des Arts (Haust der Kunst). La zone naturiste, noircie sur la carte, est clairement délimitée par le chemin cavalier de sable qui l'entoure. Elle longe le Eisbach (ruisseau glacé): petits et grands aiment à le remonter en amont et s'y plonger our se laisser entrainer sur quelques dizaines ou centaines de mètres. Le flux y est très rapide.
En semaine, à l'heure du déjeuner, il n'est pas rare d'y apercevoir un employé en costume cravate qui pousse son vélo sur la Schönfeldwiese et se dépouille complètement de ses vêtements de ville pour profiter du soleil pendant sa pause. Le problème est cependant que la mention de l'endroit dans les guides peut générer un flot de touristes dont la curiosité et les appareils photographiques dérangent les naturistes.



Les bords de l'Isar

Plusieurs zones sont réservées au naturisme le long de l'Isar, la rivière qui traverse la ville et dont les Munichois occupent les berges dès que le retour des beaux jours. Il est facile de s'écarter quelque peu du centre soit à vélo soit par les moyens de transport public. S'il fait très beau le week-end, il n'est pas rare de voir se former des embouteillages cyclo-piétonniers sur les chemins qui longent les berges.
On le voit sur la carte générale, sont relativement proches du centre l'Isarinsel  Oberföhring (Ile sur l'Isar à Oberföhring, n°3) ou la zone comprise entre le Brudemühbrücke (pont Brudermühl) et le pont du chemin de fer (carte n°2)

Le secteur gay des bords de l'Isar

Ceci n'a plus rien d'officiel. De nombreux  gays se retrouvent volontiers le long de l'Isar sur un îlot à côté du Flaucher, en amont du Brudermühlbrücke. Il ne s'agit pas d'un lieu réservé, on constate simplement une plus grande concentration masculine. Il faut traverser un bras de l'Isar à gué (no comment mais mdr quand même) pour accéder à l'îlot.

L'étang de Feldmoching (n°4)



Situé à une dizaine de kilomètres du centre, l'étang de Feldmoching offre une large zone naturiste très appréciée, avec facilités (cabines de déshabillage rudimentaire, toilettes, poubelles). la zone naturiste est située au sud-ouest de l'étang. L'étang dispose d'un vaste parking (payant). On se baigne dans l'étang.
(Crédit photographique et description du biotope: cliquer ici, texte en alleland)

L'étang Feringa (n°7)

Le Feringasee à Unterföhring présente le désavantage d'être fort proche de l'autoroute, mêle si la zone naturiste se trouve à l'opposé de l'endroit où le lac touche l'autoroute.


1 commentaire: