mardi 16 novembre 2010

Les pasteurs protestants gays et lesbiennes vont pouvoir cohabiter à la cure

Bonne nouvelle en provenance de l'église protestante luthérienne-évangélique bavaroise. Les pasteurs gays et lesbiennes qui ont contracté un contrat de partenariat civil pourront désormais bénéficier d'un logement commun à la cure. C'est ce qu'a décidé hier le Conseil ecclésial. La décision a été annoncée par le Président du Conseil, l'évêque Johannes Friedrich (photo) . Friedrich faisait remarquer la nécessité du contrat de partenariat : la règle est la même pour les pasteurs hétérosexuels. Il faut qu'ils soient mariés pour bénéficier du logement pastoral. Bien sûr cela suppose aussi que les pasteurs gays ou lesbiennes fassent leur coming out et que cela ne fasse pas de remous parmi la communauté des paroissiens, qui doit accepter le couple. Il ne s'agit cependant pas ici de discriminer mais de s'assurer que la pastorale puisse bien se dérouler, et cela va dans le sens d'une certaine démocratie dans l'église.
Ceci ne met pas fin au débat sur les couples homosexuels, qui sera encore au coeur des discussions du synode du Land de Bavière qui aura lieu du 21 au 25 novembre à Neu-Ulm. Mais c'est un pas dans la bonne direction. Des pasteurs gays ont exprimé qu'ils espèrent que viendra le jour où l'orientation sexuelle ne pose plus question.
On le voit, l'église évangélique s'accommode de la modernité. On est à des années lumières du conservatisme catholique obscurantiste. Cela montre aussi que la Bavière peut souvent se montrer très progressiste, contrairement à ce que véhicule l'image d'Epinal qu'on peut en avoir. Il est , Gott sei dank, d'autres Bavarois que le pape Ratzinger ou l'évêque Mixa.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire