mardi 29 mai 2018

Lillian Nordica, la première Elsa américaine de Bayreuth

Lillian Norton en Elsa (Bayreuth, 1894)
L'excellente  réputation de la soprano dramatique américaine Lillian Nordica (un nom de scène, Lillian Norton est née en Nouvelle-Angleterre en 1857 et  décéda en 1914)  conduisit Cosima Wagner à l'inviter à Bayreuth en 1894 pour y interpréter le rôle d'Elsa de Brabant dans Lohengrin.

La  veuve du Maître en aurait dit:  "Sa voix, son intelligence, sa capacité d'expression sont extraordinaires et j'en espère le meilleur!"

 Siegfried Wagner, fils de Richard et Cosima, écrivait: "A propos de Madame Nordica, je peux vous dire les choses les plus agréables ... Avec une artiste de son talent et de sa réputation, c'est vraiment émouvant de voir avec quel zèle infatigable elle se dédie à la perfection de son rôle. "

Et la grande cantatrice elle-même écrivit à  propos de ses débuts dans Lohengrin à sa tante Lina: "Well, when the day arrived, the opera fitted like an old glove and I was not at all nervous, but I kept my mind on my business. ... I felt that the eye of the musical world was upon me and that the stars and stripes were in my keeping and must be brought forth in victory." ("Eh bien, quand le grand jour est arrivé, l'opéra m'est allé comme un vieux gant et je n'étais pas du tout nerveuse, mais je me suis concentrée sur ce que j'avais à faire. Je sentais que l'œil du monde musical était sur moi. Je me sentais responsable de défendre nos couleurs et de porter la bannière étoilée vers la victoire").

Lillian Nordica remporta un énorme succès, unanimement salué par la critique.

Ainsi Le journaliste du Figaro présent à Bayreuth écrivait: "Nous aurons bientôt la joie d'applaudir à Paris cette Elsa très humaine, pathologique, Mlle Nordica non moins séduisante qu'Américaine. Voix et jeu pathétique, l'émission disgracie un peu la bouche. Elle attend le Sauveur avec une confiance presque souriante, au rebours de Mme Caron, tragique comme si coupable. Dès qu'Il arrive, elle ne reste pas à genoux extatique,- cela va bien chagriner M. Ernst, elle se redresse, se retourne, le dévore de loin des yeux, mais, quand tout près il lui parlera, elle s'inclinera sous son regard jusqu'à ses genoux." 

Le Journal des débats du 1er septembre 1894 salue également la prestation de Nordica, se faisant également potinier:

"Elsa,[...], c'est M"" Lilian Nordica, de son vrai nom Miss Lilian Norton, qui n'est déjà plus une jeune fille et chanta des 1878, à Paris (dans un concert donné à l'Exposition universelle par un corps de musique militaire américain), avant de s'essayer à l'Opéra sous la direction Vaucorbeil, dans les rôles de Marguerite et d'Ophélie. A tous égards, le choix était heureux, me dit-on, car cette cantatrice, formée à l'école italienne, possède encore une voix très juste, très pure, qu'elle conduit avec beaucoup de charme. Elle s'est pliée, de plus, aux excellents conseils de Mme Wagner et prête à tout le rôle un caractère on ne peut plus chaste; elle met en saillie avant tout le côté juvénile et tendre du personnage, tandis que Mme Caron, sans lui être inférieure, à ce qu'avouent les champions les plus décidés de Mme Nordica, représente une Elsa plus mystique, plus exaltée, plus dramatique, mais non plus touchante. Et Mme Wagner n'aurait eu qu'à s'applaudir de son choix, si la jeune Américaine, un certain jour, n'avait exigé, dit-on, qu'on exhibât dans Parsifal M. Zoltan Doeme, auquel elle est fiancée, un jeune ténor hongrois, doué d'une jolie voix, mais par trop novice en scène. Et Mme Nordica, paraît-il, est sur le point de suivre en Amérique M. Maurice Grau; mais elle aimerait auparavant à rechanter devant le public français, et les directeurs de l'Opéra, après avoir, dit qu'il n'y avait pas lieu de s'occuper d'elle, auraient accepté devoir des pourparlers qui n'ont pas abouti par correspondance: est-ce elle qui demande trop cher ou bien eux qui proposent trop peu?"

Par la suite, Nordica aborda la plupart des grands rôles wagnériens pour soprano dramatique et devint une wagnérienne fervente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire