mercredi 5 avril 2017

Au paradis des musiciens, dans le Simplicissimus du 21 février 1910


Une caricature d' Olaf Gulbransson dans le Simplicissimus du 21 février 1910 (14e année, numéro 47, p. 813) met en présence Beethoven et Wagner au paradis. Un ange laquais s'apprête à appliquer un linge humide sur le front de Wagner, qui a l'air souffrant ou du moins préoccupé.

Le texte

Le titre: Im Musiker-Himmel (Au paradis des musiciens)

Le dialogue: 

Was fehlt denn dem Wagner eigentlich? (Qu'est-ce qu'il manque en fait à Wagner?)
- O mei, sei Bua hat scho wieder an Oper g'schrieben. (Ma foi, son gamin a de nouveau écrit un opéra.)

La question est en allemand. La réponse, exprimée en bavarois, évoque les créations de Siegfried Wagner, le fils de Richard, qui composa de nombreux opéras.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire