jeudi 9 mars 2017

Le Roi sans amour du Prince Paul Morousy, une pièce de théâtre oubliée

Un Prince écrivain

Paul Morousy (Paris 1915- Vaucluse 2002) fut  un Prince franco-russe qui écrivait sur les Empereurs et les Rois, un écrivain français, auteur de romans historiques se passant dans la Russie tsariste. 

Son père, le Prince Constantin Mourousy ,fut un des derniers diplomates de la Russie tsariste à Paris,. Il épousa la fin d'un général français. Son oncle, le Prince Alexandre Mourousy, fut aide de camp de l’empereur Nicolas II, qu'il accompagna lors de voyages officiels.

Historien, romancier, dramaturge, poète, journaliste et conférencier, le Prince Paul Mourousy a obtenu le prix d’Histoire de l’Académie française 1985 pour son Raspoutine. également couronné du prix Sévigné européen Louise Weiss. 

A la recherche de la pièce de théâtre perdue: Un Roi sans amour 

Un Roi sans amour de Paul Morousy a été mis en scène par Robert Favart au Théâtre des Bouffes du Nord en décembre 1946. La pièce avait été lue en public lors d'une causerie en janvier 1943. c'est ce que rapporte le journal Comoedia du 23 janvier 1943:

Une pièce sur Louis II de Bavière

   Les historiens ont beaucoup écrit, comme les amoureux de la musique, sur Louis Il de Bavière. On se sonvient, entre autres, des livres de Jacques Bainville et de Guy de Pourtalès. Mais les auteurs dramatiques?
  Cet oubli de notre théâtre va être réparé. Au cours d'une causerie consacrée, le 25 janvier, chez Carrère, à "L'aigle et la colombe. Elisabeth d'Autriche et Louis Il de Bavière", par les Cahiers d'art et d'amitié, une scène d'une pièce écrite par M. Paul Mourousy sera, pour la première fois, jouée.
   Œuvre qui a pour thème essentiel les amours idéales du roi Cygne et de celle qui deviendrait, par la suite, l'épouse de l'empereur François-Joseph.
   Belle occasion de jouer quelque fragment de la musique de celui qui dut tant à Louis II de Bavière: Richard Wagner. [...]

Jacques Lemarchand a publié une critique de la production de 1946 dans le journal Combat du 11 décembre 1946.

Introuvable en librairie et chez les bouquinistes, on trouve un exemplaire de la pièce à la Bibliothèque nationale de France.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire