jeudi 2 février 2017

Neuschwanstein's wagnerian dining room / La salle à manger wagnérienne de Neuschwanstein


Photographie colorisée de Joseph Albert 1885

Source de la 1er photo et du texte en anglais: Castles Neuschwanstein and
Hohenschwangau,
éditions Kienberger

Les tableaux de la salle à manger illustrent des épisodes de la vie à la Wartburg au temps du célèbre concours des Minnesänger (1207). Richard Wagner avait pris ce thème de concert avec celui de la saga de Tannhäuser pour écrire l' un de ses plus beaux opéras. Les toiles de cette pièce ont été peintes par le munichois Ferdinand Piloty (1827-1895), l'artiste le plus en renom qui ait travaillé à Neuschwanstein. Au-dessus de la porte protégée par des  rideaux de soie rouge, se trouvait le portrait de Wolfram von Eschelbach, le poète de Parsifal et de Lohengrin (1170-1220). La peinture qui se trouve au-dessus de la porte qui conduit à une pièce de service représente Gottfried von Straßburg  (Godefroid de Stasbourg, Tristan und Isolde, vers 1210). 

A la différence de Hohenschwangau et de Herrenchiemsee, Neuschwanstein n'a pas de "table magique" [une table dressée qui s'élève du sol qui s'entrouvre, la Tischlein, deck dich, selon le titre d'un conte des Frères Grimm, ndlr]. Il aurait été techniquement impossible d'installer un tel dispositif, car la cuisine sont situées trois étages plus bas que la salle à manger. Les repas étaient monté de la cuisine à l'aide d'un monte-plats. 

La sculpture au centre de la table est un présent des artistes munichois au Roi Louis II (une sculpture de Wollenweber à Munich à partir d' un dessin de Widmann). La sculpture en bronze doré représente Siegfried combattant le dragon. La base de cette décoration de table est en marbre de carrare poli. Le poids total en est d'environ 275 livres (soient environ 125 kilos).
in Luise von Kobell, König Ludwig II. und die Kunst, Munich, Joseph Albert 1898













































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire