samedi 2 juillet 2016

Montaigne à Munich en 1580

Portrait présumé de Montaigne
(Musée Condé)
Lors de son voyage vers l´Italie, Michel de Montaigne passe brièvement par Munich et laisse une demi-page de notes, transcrites par son secrétaire:

MUNICH, quatre lieues, grande ville environ come Bourdeaux, principale du Duché de Bavieres, où ils ont leur maistresse demeure sur la riviere d’Yser, Ister. Elle a un beau château & les plus belles écueiries que j’aye veues en France ny Italie, voutées, à loger deux cens chevaus. C’est une ville fort catholicque, peuplée, belle & marchande. Depuis une journée au dessus d’Auguste, on peut faire estat pour la despense à quatre livres par jour home & cheval, & quarante solds home de pied, pour le moins. Nous y trouvames des rideaux en nos chambres & pouint de ciels, & toutes choses au demeurant fort propres ; ils netoïent leurs planchiers à tout de la sieure de bois qu’ils font bouillir. On hache partout en ce païs là des raves & naveaux avec même souin & presse, com’on bat les bleds ; sept ou huict hommes ayant en chaque mein des grands couteaus y battent avec mesure dans des vesseaus, come nos treuils : cela sert, come leurs chous cabus, à mettre saler pour l’hiver. Ils ramplissent de ces deus fruits là, non pas leurs jardins, mais leurs terres aus chans, & en font mestives. Le Duc qui y est à presant, a epousé la sur de M. de Lorene, & en a deus enfans males grandets, & une fille. Ils sont deux freres en mesme ville ; ils estoint allés à la chasse, & dames & tout, le jour que nous y fûmes. Le vendredy matin nous en partimes, & au travers des forets dudit Duc, vismes un nombre infiny de betes rousses à troupeaux, come moutons [...]

in Michel de Montaigne
Journal du voyage en Italie par la Suisse et l'Allemagne
1580 - 1581, Partie 1, rédaction du secrétaire


On peut imaginer ce qu´il a pu en voir en regardant la gravure de Sebastian Münster (vers 1580):




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire