samedi 2 juillet 2016

Journal de voyage de Montaigne: de Munich par Königsdorf et Mittenwald à la frontière autrichienne ( 21 au 23 octobre 1580)



Lors de son voyage vers l´Italie, Michel de Montaigne, après être brièvement passé par Munich, continue son voyage et arrive en deux jours à Mittenwald (Mitevol), où il loge et se rend à l´étuve de l´ hotellerie. Avant Mittenwald il sera passé par le lac de Kochel et le lac de Walchen. Le lendemain matin il passe la frontière à Scharnitz et se rend à Seefeld. Ses notes sont transcrites par son secrétaire:

Le vendredy matin nous en [de MUNICH] partimes, & au travers des forets dudit Duc, vismes un nombre infiny de betes rousses à troupeaux, come moutons, & vismes d’une trete à 

* *Plaque de marbre de 1492 sur l´ancienne
route du Kesselberg que dut emprunter
Montaigne, où il "s´engouffre
dans le ventre des Alpes."
KINIEF *, chetif petit village, six lieues ; en ladite duché. Les Jésuites qui gouvernent fort en cete contrée, ont mis un grand’mouvemant, & qui les faict haïr du peuple pour avoir faict forcer les prestres de chasserr leurs concubines, sous grandes peines ; & à les en voir pleindre, il samble qu’antienemant cela leur fuct si toleré qu’ils en usoint come de chose légitime, & sont encore après à faire là-dessus des remontrances à leur Duc. Ce sont là les premiers eufs qu’on nous eût servy en Allemaigne en jour de poisson, ou autremant, sinon en des salades, à quartiers. Aussi on nous y servit des gobelets de bois à douëlles & cercles, parmi plusieurs d’arjant. La demoiselle d’une meson de jantil’home qui estoit en ce village, envoïa de son vin à M. de Montaigne. bon matin, nous en partismes ; & après avoir rancontré à notre mein droite, la riviere Yser, & un grand lac au pied des mons de Baviere, & avoir monté une petite montaigne d’une heure de chemin, au haut de laquelle il y a une inscription qui porte qu’un Duc de Baviere avoit faict percer le rochier il y a cent ans ou environ*, nous nous engoufframes tout à faict dans le vantre des Alpes, par un chemin aysé comode & amusémant entretenu, le beau temps & serein nous nous y aydant fort. A la descente de cette petite montaigne, nous rancontrames un très-beau lac d’une lieue de Guascogne de longeur & autant de largeur, tout entourné de trés hautes & inaccessibles montaignes ; & suivant toujours cete route, au bas des mons, rancontrions par fois de petites pleines de preries très-plesantes, où il y a des demeures, & vinsmes coucher d’une trete à

MITEVOL***, petit village au duc de Baviere, assez bien logé le long de la riviere d’Yser. On nous y servit les premieres chataignes que on nous avoit servi en Allemaigne, & toutes crues. Il y a là une étuve en l’hostellerie où les passans ont accoutumé de se faire suer, pour un bats & demy. J’y allai, cependant que Messieurs soupoint. Il y avoit force Allemans qui s’y faisoint corneter & seigner. Lendemein dimanche matin 23 d’octobre, nous continuames ce santier entre les mons, & rancontrames sur icelui une porte & une meison qui ferme le passage. C’est l’antrée du païs de Tirol, qui appertient à l’Archiduc d’Autriche : nous vinsmes disner à

Sankt Oswald in Seefeld, le lieu du miracle de 1384
SECFELDEN****, petit villagge & Abbaïe, trois lieues, plesante assiete : l’église y est assez belle, fameuse d’un tel miracle. En 1384, un quidam, qui y est nomé ès tenans & aboutissans, ne se voulant contanter le jour de Pasques, de l’hostie commune, demande la grande, & l’ayant en la bouche, la terre s’entrouvrit sous luy, où il fut englouty jusques au col, & s’ampouigna au couin de l’autel ; le prestre lui osta cete ostie de la bouche. Ils montrent encore le trou, couvert d’une grille de fer, & l’autel qui a reçu l’impression des doigts de cet home, & l’hostie qui est toute rougeastre, come des gouttes de sang. Nous y trouvames aussi un ecrit recent, en latin, d’un Tirolien qui ayant avalé quelques jours auparavant un morceau de cher qui lui étoit arreté au gosier, & ne le pouvant avaler ny randre par trois jours, se voua, & vint en cete église où il fut soudein guery.

in Michel de Montaigne
Journal du voyage en Italie par l
a Suisse et l'Allemagne
1580 - 1581,  rédaction du secrétaire


* Kinief, pour Königsdorf (König se dit Kini en bavarois)
** Il s´agit sans doute de la route du Kesselberg qui relie le Kochelsee au Walchensee et que fit construire le Duc Albrecht IV de Bavière en 1492.
*** Mitevol pour Mittenwald
****Secfelden pour Seefeld

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire