samedi 23 juillet 2016

Le Roi Louis II de Bavière et les femmes: l´actrice Lila von Bulyowski



Lilla von Bulyovsky (en hongrois Bulyovszky) , née Lilla von Szilagyi (1833- 1909), était une actrice de théatre, danseuse et soubrette austro-hongroise. Après avoir travaillé comme danseuse à Klausenburg, sa ville d´origine, elle se produisit successivement à Pest, Dresde et Vienne. Elle travailla au Théatre de la Cour de Munich de 1867 et 1871. Un de ses grands roles fut celui de la reine d´Ecosse Marie Stuart dans le drame de Schiller.

A noter qu´elle fit la connaissance d´Alexandre Dumas en 1856 à Paris et que l´année suivante, il l´accompagna en tournée en Allemagne et relata ce voyage dans Une aventure d´amour, qu´on peut lire en ligne.

Selon Clara Tschudi qui publia une biographie de Louis II (Ludwig the second, king of Bavaria), elle essaya de séduire le Roi Louis II de Bavière, mais en vain. En voici le récit dans une traduction libre d´un passage de l´oeuvre de la romancière norvégienne, traduit à partir de l´anglais.

Frau von Bulyowski en Marie Stuart
 "Certains de ses expériences avec les artistes, qu´il avait invitées dans ses palais ne peuvent avoir contribué à accroitre son respect pour les femmes. Madame von Bulyowsky, une actrice en faveur,  avait  déclamé devant lui à Hohenschwangau du des fragments des drames de Schiller. Depuis quelque temps, il s´etait entiché de Marie Stuart,  il l´avait fait faire des gravures et des tableaux et  faisait sjouer la pièce au théatre.  L'actrice dont on parle, qui interprétait Marie Stuart, devait poser comme modèle au peintre de la cour, qui en prit  des croquis qui devait servir à la réalisation d´une peinture de cette malheureuse reine. Madame von  Bulyowsky avait imaginé qu´en fait le Roi Louis s´intéressait à sa personne; et elle avait sans réserve avoué son intention de séduire le jeune monarque, et de jouer le rôle d'une Madame de Pompadour à sa cour.

Un jour, comme elle lui rendait visite sur l'île aux roses, elle apparut dans un costume dont elle avait évidemment calculé qu´il mettrait ses charmes en valeur. Mais elle gaspilla ses efforts en pure perte; yeux myopes du roi ne semblèrent même pas s´apercevoir de son apparence. Le maître de la cavalerie du Roi, qui accompagnait l´actrice, comprit parfaitement ses intentions. La  fois suivante, elle fut  reçue  au Palais de Munich, qui avait été récemment restauré. Le roi accéda au souhait de sa visiteuse de voir ses appartements privés. Au moment où ils pénétraient dansla chambre à coucher royale, l'actrice lanca  une tendre attaque  sur la personne  du Roi. Louis se libéra de son étreinte, sonna un serviteur pour un serviteur, et cria: Madame von Bulyowsky désire sa voiture!

A la suite de quoi il ne l´invita plus jamais. Une autre actrice perdit également la faveur royale, parce que, lors de sa première visite à l'un de ses palais, alors qu´elle attendait le Toi, elle regardait  si attentivement ses tableaux , qu´elle ne l´entendit pas entrer dans la salle, et avait par conséquent négligé de faire la révérence avec déférence. "

Triptyque de Marie Stuart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire