lundi 18 avril 2016

Expo Bier macht München: la bière fait Munich ....et l´alcoolisme

L´exposition Bier macht München qui se tient actuellement au Musée de la ville de Munich n´oblitère pas la question de l´assuétude à l´alcool et aborde à diverses reprises le problème de l´ivrognerie et de l´alcoolisme. La dépendance à l´alcool est parfois traitée de manière ludique, comme dans la représentation des moinillons ivres ou dans des cartes postales caricaturales du début du 20ème siècle. Elle l´est aussi de manière scientifique avec la présentation du moulage d´un coeur au volume augmenté suite à la consommation d´alcool, ou avec ce panneau qui retrace l´historique de l´approche médicale de l´alcoolisme. On y voit également des affiches de campagnes de prévention de l´alcoolisme.

Les scènes d´ivrognerie sont souvent accompagnées de chats ou de singes. En allemand, ces animaux apparaissent dans des expressions figurées qui sont ici littéralement représentées: gueule de bois se dit en allemand Kater (Matou, chat), etre bourré, en état d´ivresse se dit Einen Affen sitzen haben (avoir un singe assis).





Retour de la Hofbräuhaus



La Theresienwiese où se tient l´Oktoberfest. En arrière-plan
la statue géante de la Bavaria.



Marionnettes d´ivrognes

Un Munichois au paradis, d´après la satire de Ludwig Thoma


Une mère fait boire son enfant dans un Biergarten
Campagnes de prévention de l´alcoolisme

Jusqu´au 19ème siècle, les ravages de l´alcoolisme n´étaient guère abordés. Consommer de la bière était considéré comme bon pour la santé et faisait partie de la diététique médicale. On vantait les qualités nutritives et fortifiantes de la bière. Boire de la bière faisait partie de la norme sociale.

Ce n´est que dans la seconde moitié du 19ème siècle que la médecine s´intéressa  aux ravages de l´alcool, mais là encore c´était davantage la consommation démesurée de spiritueux que celle de la bière qui focalisait l´attention des médecins. Ce sont les employeurs qui s´opposèrent en premier à la consommation quotidienne de bière. Souvent l´abus d´alcool conduisait au chômage. Les opposants à l´alcool s´organisèrent en ligues anti-alcooliques et se mirent eux aussi  à dénoncer la consommation quotidienne de bière, jusque là acceptée. Ce n´est qu´en 1968 que l´alcoolisme fut défini comme un trouble addictif en Allemagne. Aujourd´hui on prône une consommation modérée pendant les temps libres et la consommation excessive est socialement critiquée.

Le travailleur qui pense ne boit pas,
le travailleur qui boit ne pense pas.

Affiche annonçant une exposition itinérante contre l´alcoolisme


Rien ne peut nous stopper, à part trop d´alcool!
L´exposition Bier macht München se tient au Musée de la ville de Munich (Münchner Stadtmuseum) jusqu´au 8 janvier 2017. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire