mercredi 10 décembre 2014

Le Ballet national bavarois nous fait redécouvrir Paquita, un grand ballet romantique français


Le ballet pantomime Paquita a été dansé pour la première fois en 1846 à Paris. Il s'agissait d'un ballet romantique français, chorégraphié par Joseph Mazilier sur une musique d'Edouard Deldevez. Marius Petipa a ensuite exporté l'oeuvre en Russie. En 1847, il en crée une nouvelle version à Saint-Pétersbourg au Théâtre Bolchoï Kamenny, qu'il reprend à Moscou l'année suivante. Devenu maître de ballet à Saint-Pétersbourg, il remanie le « pas de trois » du 1er acte, commande des rajouts (dont le « grand pas ») à Léon Minkus et en donne ainsi une autre version, considérablement élargie,  à Saint-Pétersbourg, en 1881. A survécu jusqu'à aujourd'hui seulement le dernier acte (le 'grand pas'), un grand divertissement festif sur de la musique de Ludwig Minkus. 

Grâce à la redécouverte et au décryptage de précieux documents de la période Petipa, grâce au travail d'une équipe de musiciens aini que d'un des chorégraphes classiques les plus populaires de notre temps, le Paquita historique a été ressuscité dans toute sa beauté et sera présenté au public pour la première fois le 13 décembre par le Ballet national bavarois. 

Le chorégraphe Alexei Ratmansky s'est offert le luxe de s'effacer entièrement au seul profit de  la reconstruction de l'ouvrage. Il a travaillé en étroite collaboration avec Doug Fullington pour décrypter la notation Stepanov et parvenir à restituer la chorégraphie originale en redonnant toute sa place à la pantomime qui permet de comprendre la progression de l'intrigue et aux nuances de la danse classique de l'époque. On aura ainsi vraiment la chance d'assister à un grand ballet classique tel que le concevait le 19ème siècle. C'est à Jérôme Kaplan qu'a été confié le soin de restituer les décors et les costumes somptueux  des gitans et de l'aristocratie française et espagnole.

L'intrigue

L'intrigue prend place dans l'Espagne pittoresque du XIXème siècle, placée sous la domination napoléonienne. La narration rend gloire aux campagnes militaires du Premier Empire et fait écho aux sensibilités de l'époque, alors marquées par les voyages des peintres et des écrivains français en Espagne. 

Dans la province de Saragosse, occupée par les armées napoléoniennes, Paquita, une jeune fille de noble famille, a été enlevée dans son enfance par des gitans, alors que ses parents ont été assassinés. Elle grandit parmi les gitans sans rien savoir de son origine. 15 ans plus tard, une stèle commémorative est érigée par le frère du père défunt de Paquita, le général français d'Hervilly, qui dirige les forces d'occupation. La Gouverneur de la province,  Don Lopez de Mendosa, assiste à la cérémonie, de même que Lucien, le fils du général français. Lors du bal qui clôture les cérémonies, la troupe  de gitans donne une représentation avec Paquita comme danseuse étoile. Lucien tombe amoureux de Paquita, et le coup de foudre est réciproque. S'en suit une intrigue politique et personnelle qui connaît un heureux dénouement. Les méchants, Don Lopez et le chef des gitans, Inigo,  sont arrêtés,  tandis que Paquita, découvrant le secret de sa naissance, peut épouser son cousin Lucien.

Agenda

Alexei Ratmansky / Marius Petipa
Paquita

Première le 13 décembre 2014.
Ensuite les 16, 18 et 30 décembre 2014.
Les 2, 8, 9 et 11 janvier 2015
Le 25 avril 2015
Les 16 et 23 mai 2015
Et le 4 juillet 2015.
au Théâtre national de Munich.

Le 11 janvier, la représentation sera retransmise gratuitement sur  internet sur la 

Réservations  en ligne: cliquer ici puis sur 'Karten' en regard de la date choisie.

Crédit photographique: Wilfried Hösl

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire