lundi 2 juin 2014

Après le Concours ARD de Munich en 2012, la soprano Sumi Hwang remporte le Reine Elisabeth à Bruxelles

La soprano sud-coréenne Sumi Hwang a remporté samedi soir le concours Reine Elisabeth de chant au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, un premier prix récompensé par un chèque royal de 25.000 euros, mais surtout, selon les mots de la lauréate, un rêve qui se concrétise. Quelque 73 candidats de 27 nationalités différentes se sont affrontés dans le cadre du Concours Reine Elisabeth de chant. En finale, Sumi Hwang a enchanté le public avec un beau programme:  le Quel guardo il cavaliere – So anch’io la virtu magica (Don Pasquale, Donizetti), suivi de Die Nachtigall d’Alban Berg., puis du Signore ascolta  extrait de  Turandot , ensuite de Depuis le jour (Louise de Charpentier), enfin pour terminer la soirée, Im Abendrot de  Strauss.

Les amateurs munichois se souviennent des prestations de Sumi Hwang au Concours international de l'ARD à Munich en 2012 où elle décrocha un deuxième prix ex aequo. Toujours en Allemagne, elle remporta ensuite le concours Rothenberger à Constance, et l'année suivante le concours Emmerich Smola à Kaiserslautern.

Sumi Hwang est née en Corée en 1986. Après des études en Corée à l'université nationale de Séoul, elle suivit jusqu'à l'été 2013 les cours de Frieder Lang à la Haute école de musique et de théâtre de Munich. Elle a également étudié à l'Académie bavaroise de théâtre August Everding. Elle a suivi  les classes de maîtrise de Dalton Baldwin, Cheryl Studer et Helmut Deutsch. Sur scène, elle a tenu les rôles de la Princesse (L’Enfant et les Sortilèges de Ravel), à l’Opéra National de Corée, ou de Norina (I pazzi per progetto de Donizetti), au Prinzregententheater de Munich.

Crédit photographique: cmireb



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire