lundi 16 juillet 2012

Traditions munichoises: le bal des cuisiniers (Kocherlball)


Le bal des cuisiniers, appelé ici Kocherlball, est une curieuse survivance du passé peu connue des touristes qui passent par Munich. Il vient d'avoir lieu hier  matin, 15 juillet,  dès potron-minet, autour de la tour chinoise du jardin anglais.

Le Kocherlball est une véritable page d'histoire. A la fin du 19ème siècle, à partir des années 1880, il avait lieu aux aurores presque tous les dimanches de l'été. Il était organisé pour que les gens de maison qui étaient contraints de travailler le samedi soir pour servir leurs maîtres puissent avoir leur part de plaisir. Les nounous, les cuisiniers, les garçons de course, les bonnes,..., le petit peuple des employés de maison donc, se levaient alors que leurs maîtres dormaient et venaient danser autour de la tour chinoise entre 5 et 8 heures. Hélas, en 1904, un bourgmestre particulièrement sourcilleux prohiba l'organisation du bal au motif de son manque de moralité. 

Autres temps autres moeurs. En 1989, à l'occasion du 200ème anniversaire de la fondation du jardin anglais, le Kocherlball fut relancé et il est rapidement redevenu plus populaire que jamais. Chaque année, une foule de quelques 15000 personnes se pressent autour de la tout japonaise, pour un bal à l'horaire quelque peu élargi, de 6 à 10 heures du matin. C'est devenu un événement quasi mondain où il convient de se parer de ses plus beaux atours. On y vient en costume traditionnel bavarois, en Lederhosen ou en robes Dirndl, ou en costumes historiques de la fin du 19ème siècle (on s'habille en serviteurs ou en bourgeois de l'époque). On y danse entre autres la polka ou la valse ou des danses plus locales comme la Zwiefacher ou la Münchner Française. A noter que le jeudi qui précède le bal, un cours d'inititiation aux danses traditionnelles est donné à la Hofbraühaus.

C'est si couru que si l'on veut s'asseoir il faut réserver sa place à une des tables du second Biergarten de Munich des mois  à l'avance. Et, vu le manque de places,  Il y a déjà du monde avant quatre heures du matin...Certains amateurs passent d'ailleurs déjà la nuit à faire la fête sur place. Rappelons que dans les Biergarten munichois on peut apporter sa nourriture, mais pas ses boissons. Aussi peut-on voir de nombreuses tables dressées pour le petit déjeuner, parfois avec nappes et décoration florale et pourquoi pas argenterie...

Tout le monde ne vient pas pour danser. Beaucoup sont juste là pour profiter de l'ambiance et s'envoyer de bonnes lampées de bière. Comme l'événement n'attire pas encore beaucoup de  touristes internationaux, il conserve un parfum d'authenticité, comme en témoigne la video ci-dessous, datant de l'an dernier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire