mercredi 4 juillet 2012

Louis II de Bavière- ou le Roi foudroyé, par Jean des Cars

Présentation de l'éditeur

Il a édifié des châteaux fantastiques qui exaltent l'éthique de la chevalerie médiévale et le génie de la France du Grand Siècle. Il a sauvé du désespoir et de la faillite Richard Wagner, imposant son œuvre mais contraint d'exiler le musicien au comportement excessivement intéressé. Il a été le premier mécène du Festival de Bayreuth. Son homosexualité le révulsait et défrayait la chronique des cours d'Europe. Il fut cependant l'étrange confident de sa trop belle cousine, la célèbre Sissi, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, la seule femme qui ait su l'émouvoir. Il s'est battu pour défendre l'identité de son royaume dans l'Empire allemand. Accablé par l'effondrement français en 1870, il se réfugia dans ses montagnes, construisant un monde que personne ne pourrait atteindre ni détruire. De fascinants palais du rêve... Il est mort sur le rivage d'un lac, dans des circonstances énigmatiques. Accident ? Suicide ? Assassinat ? Louis II n'est pas seulement le plus célèbre des rois de Bavière, c'est aussi le plus mystérieux. Son destin passionne les poètes, les architectes, les psychiatres et les cinéastes. Grâce à une enquête minutieuse dans les archives et les dossiers de son règne, ayant accès à des sources inédites ou peu connues, jean des Cars réussit à expliquer la vie et la mort de ce monarque visionnaire, longtemps victime d'une réputation injustifiée parce qu'il percevait trop bien les pulsions de son siècle.

Biographie de l'auteur

Jean des Cars a publié chez Perrin plusieurs biographies de référence : Sissi ou la fatalité : Eugénie, la dernière impératrice ; Rodolphe et les secrets de Mayerling ; Haussmann, la gloire du Second Empire... Et des albums, comme A Saint-Pétersbourg sur les pas des tsars et Sur les pas de Mozart.

Chez Perrin, nouvelle édition éditée en 2005

Commentaire

Jean des Cars dispose d'une belle plume, cela se lit facilement , la langue utilisée est simple et souple, et la lecture est aisée et divertissante. L'auteur a rédigé la biographie de Louis II en la romançant. Il fait cependant plus oeuvre de vulgarisateur que d'historien, avec un parti pris favorable au souverain bavarois. Au regard de biographies précédentes, il n'y a pas d'élément neuf.

Il ne s'agit pas d'une biographie définitive, -l'auteur fait davantage oeuvre de romancier ou de vulgarisateur que d'historien, et on ne trouvera à lire ce livre ni l'objectivité impartiale de la critique historique ni une analyse socio-historique pénétrante-, mais d'une biographie romancée qui fait passer un agréable moment de lecture. En somme, une biographie accrocheuse et grand public.

A noter que l'homosexualité du souverain est très clairement et longuement approchée, avec une franchise exemplaire, ce qui est un bon point, si on considère de nombreuses biographies antérieures qui allaient parfois jusqu'à la passer sous silence, au nom d'une pudeur qui n'a bien heureusement plus cours, tant elle déformait la réalité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire