mardi 19 juin 2012

La petite renarde rusée de Janáčeks au Prinzregententheater


Das Schlaue Füchslein - Thérèse Wincent, Elaine Ortiz ArandesUne coproduction du Théâtre de la Gärtnerplatz, de l'Académie du théâtre bavaroise August Everding et et la Haute école de musique et de théâtre de Munich, qui ont travaillé de concert à partir de l'oeuvre la plus populaire du célèbre compositeur tchèque. Deux premières avec des distributions et des directions musicales différentes: les 19 et 20 juin. Avec au pupitre Andreas Kowalewitz, le Kapellmeister du Staatstheaters am Gärtnerplatz, qui alternera la direction de l'orchestre avec Joachim Tschiedel, directeur musical à l'Académie de théâtre bavaroise.

L'aventure s'annonce passionnante: les chanteurs de la troupe du Gärtnerplatz apportent leurs professionnalisme et accueillent les étoiles montantes de l'Académie de théâtre. Et déjà la nostalgie s'installe, car il s'agit de la dernière production du Gärtnerplatztheater avant la dissolution de la troupe. On le sait, dès la saison prochaine, le Theater am Gärtnerplatz jouera en extérieur le temps que dureront les restaurations, et sous une nouvelle direction avec de nouveaux acteurs. On imagine le coeur serré des amateurs munichois: la troupe existait depuis 150 ans!

La mise en scène a été confiée à Rosamund Gilmore, qui a déjà travaillé avec le succès que l'on sait tant au Gärtnerplatztheater qu'à l'Académie bavaroise de théâtre, où elle a monté en 2010 les Tri sestri de Peter Eötvös. On lui doit aussi les mises en scène de la Belle et la bête de Philipp Glass et de la Flûte enchantée de Mozart au Theater am Gärtnerplatz.

Gilmore, en collaboration avec Friedrich Oberle pour les décors et Nicola Reichert pour les costumes, place l'action de l'oeuvre de Janáčeks dans une salle de classe. Le monde animal n'est qu'un prétexte à l'étude de la société humaine et du développement de l'individu en son sein. Comme l'a voulu le compositeur, l'oeuvre est une parabole qui s'essaye à refléter fidèlement le destin de l'humanité sans tomber dans le pathos romantique. Toute l'évolution de la petite renarde, depuis son enfance jusqu'à sa mort, est représentée dans cette seule salle de classe. Gilmore, qui fut autrefois chorégraphe, accorde une attention particulière au travail sur le corps et introduit des éléments de danse dans son travail, ici comme dans ses autres productions.

La petite renarde rusée

Přìhody lišky Bystroušky est un opéra en trois actes composé par Leoš Janáček entre 1921 et 1923 et créé le 6 novembre 1924 à Brno. L'œuvre s'inspire d'une nouvelle du poète morave R. Tesnohlidek, parue le journal Lidové Noviny, avec des illustrations de Stanislav Lolek. Sous les apparences d'un opéra pour enfants se cache un drame philosophique coulé dans une musique aux harmonies splendides, avec des références au patrimoine folklorique de la Moravie.

Agenda

Les 19, 20, 22, 23, 25, 28, 29 et 30 juin au Prinzregentheater.

Réservations en ligne en cliquant ici. (Cliquer sur la date choisie et suivre la procédure)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire