dimanche 22 avril 2012

Le diamant Wittelsbach

Le diamant Wittelsbach, aussi connu sous le nom de Der Blaue Wittelsbacher, est un diamant de couleur bleu-gris intense, pesant initialement 35,56 carats et d'une pureté VS2. Il fit successivement partie des joyaux de la couronne d'Autriche et de Bavière*.

Le 10 décembre 2008, le Wittelsbach devient le diamant le plus cher jamais vendu en atteignant 16,4 millions de Livres sterling lors d'une vente aux enchères de Christie's. Le bijoutier londonien Graff, qui a réalisé cette acquisition, a fait retailler ce diamant afin d'améliorer sa valeur marchande. Le pierre obtenue, baptisée Wittelsbach-Graff, présente une pureté parfaite et une couleur bleu intense, mais a perdu 4 carats: après l’avoir fait réévalué par l’Institut Gémologique GIA, il est sorti comme un diamant de 31,06 carats d’une couleur bleu profonde avec une pureté IF. Laurence Graff a reçu toutefois beaucoup de critiques sur le fait qu’il à fait retailler un diamant qui à une telle histoire.

Fichier:Wittelsbach Graff Diamond.JPG
Le diamant après le retaillage
Photo 350z33 (talk) sur Wikipêdia
Quelques collectionneurs, tel le bijoutier londonien, se disputent la possession des plus beaux diamants du monde. Laurence Graff possède les plus impressionnants diamants de couleur, qui  portent également son nom de famille: le diamant Wittelsbach-Graff et le diamant Graff-Pink. En 2010 Laurence Graff a en effet acheté un autre diamant aux enchères, le diamant Graff-Pink,  pour la somme légendaire de 46 millions de dollars, ce qui fait qu’il a détrôné le Wittelsbach et que c’est jusqu’au jour d’aujourd’hui le diamant le plus cher au monde.

Sur l'histoire du diamant Wittelsbach, qui est documentée de ses origines jusqu'à nos jours, voir l'excellente notice de Wikipedia (source d'une partie de ce texte et de la photo, attribuée à Physolamuse). 

Maquette de la couronne
des Rois de Bavière
*Le diamant Wittelsbach fut le joyau principal de la Couronne des Rois de Bavière (19ème siècle et début du 20ème). Il avait auparavant été monté sur le collier du grand-maître de l'ordre autrichien de la Toison d'or (18ème siècle).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire