jeudi 19 avril 2012

Cher Nicolas Sarkozy, qu'avez-vous réalisé pour le droit des homosexuels ?


Reproduction de la lettre ouverte de Nicolas Gougain à Monsieur Nicolas SARKOZY


 Monsieur Nicolas Sarkozy,

Affirmer son opposition à l'égalité des droits lors d'un meeting dédié à l'Egalité, il fallait oser. Geoffroy Didier, votre représentant, l'a fait. Mieux, votre directeur de campagne se plaint du manque de respect dont nous avons fait preuve vis-à-vis de ce dernier et attend une réponse de notre part. La voici.

Le 31 mars dernier était organisé aux Folies Bergère le premier meeting LGBT pour L'Egalité (Lesbien, Gay, Bi et Trans). Chaque candidat ou représentant était invité à exposer, en 15 minutes chacun, les propositions en matière de droits des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans dans le cadre de cette campagne électorale. Tout au long de la soirée, Fadila Mehal, Najat Vallaud-Belkacem, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et votre représentant se sont ainsi succédés.

Le 4 avril dernier votre directeur de campagne, Guillaume Lambert, a fait parvenir à l’Inter-LGBT, un courrier pour se plaindre de l’accueil réservé à votre représentant, Geoffroy Didier, lors de son intervention.

Selon les termes de ce dernier, Geoffroy Didier a été pris "sous les huées de l’assemblée" et regrette vivement que nous n’ayons pu empêcher "l’organisation de cette manifestation agressive d’une partie de l’auditoire" alors que votre représentant a rappelé votre engagement supposé "contre toutes les formes de ségrégation et de discrimination" ainsi que la manière dont vous auriez particulièrement "veillé au respect de l’égalité des droits quelles que soient les origines, les couleurs, les religions ou les orientations sexuelles". 

Ayant été moi-même sur scène ce soir, je tenais donc à vous témoigner en retour mon vécu durant l'intervention de votre représentant. Tout d'abord, Geoffroy Didier nous a confié après son intervention qu'il s’attendait à un tel accueil et il s’y était même préparé. Admettant de fait le désaccord obligé entre le public et vos prises de positions durant cette campagne.

Ensuite, il est inapproprié de croire que nous aurions "préparé" la salle, qui n'a appris la présence de votre représentant qu'au moment de son entrée sur la scène. Les 1.300 personnes présentes ce soir-là étaient pour une grande partie de simples citoyens sans engagement militant, et ils se sont montrés exigeants avec tous les orateurs. Fadila Mehal, représentante de François Bayrou, sera elle-même un peu chahutée lorsqu’elle rappellera l’opposition de son candidat au mariage pour tous pour des questions de "convictions personnelles". La réactivité et l’émotivité de la salle était à la hauteur des attentes !

Intervention de Geoffroy Didier (UMP) au meeting de l'Inter-LGBT le 31 mars 2012.

Ainsi, quelle ne fut pas ma surprise en entendant votre représentant rappeler que vous auriez agi en faveur de l’égalité des droits pour les LGBT depuis 2007… tout en citant les actions des gouvernements Raffarin et Villepin entre 2002 et 2007. De quelle réalisation pouvez-vous vous revendiquer depuis votre élection à la présidence de la République ? Malgré votre relative ouverture affichée lors de la campagne de 2007, en "rupture" avec le ton conservateur en vigueur jusqu'alors dans votre famille politique, vous n’avez pas tenu vos promesses, en témoigne l’abandon du projet de loi visant à créer le statut du tiers.

Votre représentant a donc poursuivi son intervention en nous rappelant les débats qui traversaient votre mouvement politique pour mieux justifier devant nous une absence totale de propositions. Il a par ailleurs menti sur le cas Vanneste, prétendument exclu de l’UMP suite à ses propos sur la déportation pour motif d’homosexualité en France. La salle ne s’y est pas trompée. Elle a rappelé à votre représentant que Vanneste était toujours membre de votre parti. Ce dernier n'a cessé de le confirmer jusqu’à cette semaine encore.

Enfin, il a osé nous rappeler que nous devions regarder à l’étranger, dans les pays où l’homosexualité est encore passible de peine de mort. Ainsi, vous étiez attaché à la lutte pour la dépénalisation de l’homosexualité dans le monde. Fallait-il comprendre que cela était opposable à la réalisation de l’égalité des droits en France ? Qu’à cela ne tienne, spontanément toute l’assemblée s’est levée et a scandé "Egalité, égalité, égalité" !

Monsieur Sarkozy, vous et vos équipes aviez un boulevard pour faire des annonces à destination des lesbiennes, des gays, des bi et des trans ce soir là. Contrairement à 2007 vous n’en aviez fait aucune jusqu’à présent. Que nous ayons des désaccords, c’est une chose. Que vous ne fassiez preuve d’aucun geste d’ouverture est fort dommageable. Ainsi, face à cette occasion manquée, comment aurais-je pu m’opposer à une foule entière n’en pouvant plus d’attendre l’égalité depuis des années ?

Votre directeur de campagne termine son courrier en nous demandant de lui "indiquer les mesures que [nous envisageons] désormais de prendre pour condamner ces actes aussi blessants et discourtois que contraires aux valeurs d’égalité". Ce soir-là, c’est votre représentant qui a blessé des centaines de personnes. Vous affirmez que le courage est une valeur cardinale de votre combat. Je souhaiterai que vous ayez le courage d'affirmer votre attachement à l’égalité républicaine. Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis. Il est des périodes comme les échéances électorales où il est plus simple de le faire. D’autres l’ont fait avant vous.

L’Inter-LGBT, dont je suis le porte-parole, organise chaque année la Marche des Fiertés LGBT de Paris, première manifestation politique récurrente et premier mouvement social du pays avec plus d’un demi-million de participants. Notre thème pour 2012 sera "l’égalité n’attend plus".

Nous restons à votre disposition pour échanger sur nos revendications avec vous. En nous recevant en personne vous prouveriez ainsi que vous êtes un homme de dialogue, dialogue que vous n’avez jamais ouvert avec nous jusqu’à présent.

Je vous prie de croire, Monsieur le candidat à la présidence de la République, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire