mercredi 28 mars 2012

Les Biergarten de Munich: mode d'emploi

Brannenburger Biergarten de Max Liebermann (1893)
La tradition des  Biergarten munichois fête cette année ses 200 ans. Ils sont devenus populaires sous le Roi Maximilien Ier Joseph qui régnait alors sur la Bavière et, à l'hiver 2012, donna aux caves à bière l'autorisation d'ouvrir un comptoir de service . 
A cette époque, la bière la plus populaire était une lager (bière à basse fermentation) de couleur sombre.  Par décret, la bière était brassée pendant les mois d'hiver, parce que la fermentation de ce type particulier de bière devait avoir lieu à basse température, entre quatre et huit degrés Celsius. Les grandes brasseries de Munich pouvaient également vendre leur bière pendant l'été et ont construit des caves glacières dans les coteaux le long des berges de la rivière Isar pour y stocker la bière. Pour réduire encore la température de la cave, elles ont couvert les rives de l'Isar de gravier et planté des châtaigniers ou des marronniers de manière à donner de l'ombre pendant les mois chauds de l'été. Peu de temps après, les caves à bière ont été utilisées non seulement pour stocker de la bière mais aussi pour servir de la bière ainsi que de la nourriture au public. On a placé de longs bancs simples le long de longues tables parmi les arbres de ces ''jardins à bière", qui sont rapidement devenus populaires auprès des Munichois. Toutefois, cette nouvelle tendance a eu un effet néfaste sur la fréquentation des petites brasseries et des restaurants, ce qui les a amenés à demander au Roi Louis Ier d'interdire que les caves à bière servent de la nourriture au public. A la suite de quoi, un décret royal fut adopté interdisant aux caves à bière de servir de la nourriture. En lieu et place de quoi les clients des Biergarten ont été autorisés à apporter leur propre nourriture. Aujourd'hui, cette loi n'est plus en vigueur, et les Biergarten peuvent à nouveau proposer de la nourriture, mais leur règlement prévoit qu'ils doivent permettre à leurs clients d'apporter leur propre casse-croute et de l'y consommer. Seuls les Biergarten qui adhèrent encore à cette tradition bavaroise peuvent être considérés comme des Biergarten traditionnels. Il n'y a pas de service dans les zones où les pique-nique  peuvent être consommés, mais on va se servir soi-même au bar. Un autre comptoir vend des plats préparés simples. Il faut dès lors dans cette partie du Biergarten faire  deux fois la file si l'on veut manger et boire. La plupart des jardins de bière ont maintenant deux zones, une zone avec service, parfois des chaises à la place des bancs et des nappes, où il convient de gratifier le personnel  de service d'un pourboire (de 5 à 10 pour cent de la note) et une zone plus simple pour le pique-nique.  La seule règle que les clients doivent respecter est de ne pas apporter leurs propres boissons.

Il y a environ 110 Biergarten à Munich offrant plus de 180000 places, ils sont du printemps à l'automne et fréquentés dès que le beau temps le permet.

La nourriture servie dans les Biergarten est généralement simple: Obatzda (fromage à pâte fraîche, à l'origine recyclage des vieux restes de fromage, en particulier de camembert et d'autres fromages à pâte molle). , poulets (Hendl), saucisses (Bratwurst), poissons grillés (Steckerlfisch), jarrets de porc (Schweinshaxn), frites, salades, et bien sûr les bretzels , de petit ou de grand format, et les cornichons ou les radis et autres chous-raves.
On y entend souvent de la musique les jours d'affluence: orchestres typiques bavarois ou parfois du jazz.

L'accès aux Biergarten est libre. La consommation de bière n'y est pas obligatoire, on y trouve aussi des boissons non alcoolisées ou de la bière sans alcool. 

Où trouver les Biergarten munichois? Une excellente page en anglais dresse la liste des Biergarten, en donne la carte et les liens vers leurs sites internet. Cliquer ici. Un autre page en allemand offre un service similaire: 200-Jahre-Biergarten in München.

En résumé
  • 110 Biergarten en région munichoise avec accès libre
  • Ouverts du printemps à l'automne, aux beaux jours
  • Deux zones: une zone avec service, une autre avec self-service aux bars
  • Dans la zone self-service, faire deux fois la file: une fois pour le bar à boisson, une fois pour le comptoir à nourriture
  • On peut apporter son pique-nique, sa nappe et ses couverts personnels et dresser sa table dans la zone sans service
  • On ne doit pas y consommer nécessairement de la bière

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire