mercredi 14 mars 2012

Le déménagement du Prince de l'Eglise munichoise

La cardinal Marx (à gauche)
Photo Luclebelge
Le Cardinal Marx*, l' archevêque qui préside aux destinées de l'église catholique munichoise et de celle de Freising, est contraint de déménager, à regrets dit-on. Il quitte le prestigieux Schloss Suresnes à Schwabing qu'il occupait depuis 4 ans,  pour le non moins prestigieux Palais archépiscopal de la Kardinal-Faulhaberstrasse, dans lequel il n'avait pu emménager lors de son entrée en fonction en 2008 parce qu'il était alors en restauration. Le problème c'est que dans ce palais magnifique, le cardinal ne dispose que d'un appartement trois pièces (avec cuisine et salle de bain), le reste de l'édifice étant occupé par ses bureaux et ceux de ses collaborateurs. 

Dur, dur...Le Schloss Suresnes est situé à l'orée du Jardin anglais, un des plus beaux parcs munichois, dans la Werneckstrasse. Un quartier de Munich où l'on vit en bonne compagnie: les familles les plus influentes de la capitale munichoise y résident. Et le Cardinal Marx y séjournait, pour son plus grand bonheur semble-t-il, depuis 4 ans. Mais voila, il doit quitter ce petit palais, propriété de l'archevêché de Munich et Freising  pour un autre, le Palais Holnstein, un palais rococo qui appartient à l'Etat bavarois et  qui vient d'être restauré à grands frais (8,1 millions d'euros dont 1,56 millions à la charge de l'église, et le reste, à la charge du contribuable...).

Datei:Schloss Suresnes Muenchen Schwabing-1.jpg
Schloss Suresnes, photo Rufus46
Le Schloss Suresnes, une grosse villa jaune entourée d'un parc d'un hectare, a été acquis par l'archevêché en 1937. Il avait été construit en 1718 sur le modèle du château éponyme situé au nord de Versailles pour un des ministres (secrétaire de cabinet) du Prince électeur Max Emmanuel, Johann Baptist Gunetzrhainer, qui avait séjourné au château de Suresnes pendant l'exil du Prince électeur et en avait gardé le goût au point de le reproduire.



File:Palais Holnstein Munich.JPG
Palais Holnstein, Photo Christoph Filser
Le Palais Holnstein était la Résidence des archevêques de Munich et Freising depuis 1818. Il est l'oeuvre du plus célèbre des architectes rococo munichois, François de Cuvillés, qui le construisit entre 1733 et 1737 pour Sophie Caroline von Ingenheim, comtesse Holnstein, la maîtresse du Prince électeur Charles Albert. Il s'agit du plus beau palais rococo de Munich. La décoration intérieure est due à Johann Baptist Zimmermann. L'archevêque cardinal Joseph Ratzinger, aujourd'hui Pape Benoît XVI, y séjourna de 1977 à 1982. C'est ici aussi que pris ses quartiers le pape lors de sa visite en septembre 2006.

Si l'on peut compatir aux affres du déménagement du Cardinal Reinhard Marx (un déménagement, c'est tellement de soucis et d'inconfort...), on ne peut cependant dire que l'imposant Prélat tombe de Charybde en Scylla.

Et comme le dit si bien la devise épiscopale que s'est choisie lui-même in illo tempore le Cardinal Ubi spiritus Domini ibi libertas  (Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté ) (seconde lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 3, verset 17).

consistoire_399px-Reinhardmarx
Photo Wikicommons
* Mgr Reinhard Marx, 59 ans. Évêque auxiliaire de Paderborn (1996-2001), évêque de Trèves (2001-2007), archevêque de Munich (depuis 2007). Le responsable des affaires sociales pour la Conférence épiscopale catholique allemande joue avec humour de son homonymie avec le célèbre philosophe : il se montre lui aussi critique à l'égard des excès du capitalisme, notamment les augmentations des grands patrons d'entreprises qui licencient, a publié en 2008 un ouvrage intitulé "Le Capital"... (Das Kapital. Eine Streitschrift. Unter Mitarbeit von Arnd Küppers, München, 2008). Lors de sa promotion à la dignité cardinalice, il était devenu le plus jeune membre du Sacré-Collège.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire