samedi 3 septembre 2011

Beaux livres: 1886 Louis II, ses châteaux et la Bavière selon Hugues Kraft

Un nouveau livre bilingue français-allemand  consacré au Roi bâtisseur Louis II de Bavière est sorti de presse. L'ouvrage est dû à Marcus Spangenberg et Sacha Wiedenmann et est publié par la maison d’édition Schnell und Steiner.
Présentation de l'éditeur

En 1886, le français Hugues Krafft fut l‘un des premiers journalistes étrangers à visiter et à documenter avec son appareil photo, les châteaux du « Märchenkönig » (le Roi de contes de fées) Louis II de Bavière, jusqu‘alors fermés au public. Son récit de voyage, publié la même année et intitulé
'Voyage aux Chateaux favoris du Roi Louis II de Bavière (Neu-Schwanstein - Linderhof - Herrenchiemsef)', est une description pleine de charme des châteaux royaux et de la Haute-Bavière.
(…) Avec force détails et beaucoup d’ironie Krafft décrit la « bonhomie » des gens de la Haute-Bavière et critique déjà le « vieillissement prématuré des châteaux ». 125 ans plus tard, ces photos historiques inédites sont comparées à l‘aspect des édifices au XXIe siècle.

Associé à la Maison de Champagne Roederer et apparenté à celle de Mumm, ami de personnalités parisiennes du monde littéraire et artistique, Hugues Krafft (1853-1935), grand bourgeois cultivé, citoyen du monde, photographe et globe-trotter rémois, parcourra pendant plus de vingt ans le monde entier, en rapportera de très nombreuses photographies et objets d’art (en particulier d’Extrême-Orient) qu’il exposera à plusieurs reprises. Hugues Krafft participe à l’Exposition Universelle de Paris en 1900 et y expose des séries de photographies issues de son voyage à travers le Turkestan russe.

A noter que ce livre sera présenté à Munich le 22 septembre de 18H30 à 20H
Jeudi 22 septembre, 18h30
Landesamt für Vermessung und Geoinformation,
Alexandrastraße 4, 80538 München
Entrée libre
Inscription par email : presse@schnell-und-steiner.de
ou par téléphone : (09 41) 7 87 85-29
http://www.schnell-und-steiner.de/
Source de l'info: Institut français de Munich

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire