lundi 8 août 2011

Bons guides: le Petit Futé consacre un nouveau guide à Munich

Présentation de l'éditeur

 MUNICH 2011-2012

Munich connaît un renouveau touristique, grâce à un véritable creuset culturel, terre d'art, d'histoire et de tradition, la Bavière à travers sa capitale a su conserver tout son charme, sa beauté légendaire d'antan et son romantisme, avec ses châteaux d'un autre temps. Accueillante et généreuse, elle a su donner l'image d'une région et d'une ville ouverte sur l'extérieur même si les traditions y demeurent encore bien ancrées. Ville dynamique avec ses fêtes de la bière, ses nombreuses discothèques, ses spectacles de rue, ses concerts en plein air qui fleurissent un peu partout  dès que l'été revient, Munich sait ce qui est bon pour le plaisir de tous !


La collection City Guide Monde bénéficie d'un « plan de ville et d'accès » détachable.

Résolument pratique et doté d'un plan de ville détachable, ce guide est écrit par un auteur du cru qui a déniché toutes les bonnes adresses indispensables à un week-end ou des vacances réussies. Vous y retrouverez également des informations culturelles et de découverte pour profiter de manière futée des incontournables de la ville, mais aussi sortir des sentiers battus.

Source et commande en ligne: cliquer ici

Mon commentaire

La première édition de ce guide date d'avril 2011, il est donc récent et actuel dans ses informations. Il est  fiable et ne comporte que peu d'erreurs, qui ne sont généralement pas significatives*. Il comporte nombre de renseignements précieux et est extrêmement complet, il devrait satisfaire le voyageur exigeant. Il est plutôt rare qu'une précision utile manque à l'appel.** On constate parfois, mais c'est peu fréquent une dispersion de l'information***

Il s'agit d'un guide d'informations pratiques, qui permet d'organiser le voyage, et non d'un guide historique et culturel, ce n'est pas son objet et il n'en a pas la prétention, même s'il aborde brièvement et correctement ces aspects. Le guide atteint bien ses objectifs. Si on peut dire du survol historique qu'il est bien fait, on est étonné de l'encadré de la page 19 qui prétend que le Munichois serait ostalgique. Munich n'est pas Berlin et ce sentiment nous paraît étranger à Munich. Si le Munichois éprouve de la nostalgie pour quoi que ce soit, c'est pour la monarchie perdue. Le Munichois raffole des histoires qui concernent Louis II de Bavière et les Wittelsbach y sont honorés des titres qu'ils ont pourtant perdus. Le Petit Futé a-t-il fait un copier-coller de son guide berlinois?

Points forts du guide
  • très complet, facile à consulter, explications claires, bonne couverture de l'offre touristique
  • importante section gay et lesbienne, très détaillée
  • la section Rester donne quelques renseignements pour un séjour prolongé. Une idée originale propre à ce guide. Un bon point!
  • bonnes adresses futées
Points faibles du guide
  • L'index comporte beaucoup trop peu d'entrées, ce qui oblige à fouiller le guide à la recherche des renseignements désirés et entraîne une perte de temps lors de la consultation.
  • les sections Musique et  Spectacles sont rapidement survolées et très lacunaires.
Conclusion

Un des meilleurs guides actuellement sur le marché. Conseillé à l'achat.

Notes

*Quelques erreurs relevées dans le guide:
  • Le Café Ruffini (p.82) est situé à Neuhausen. C'est indiqué, mais placé dans le secteur Maxvorstadt, Schwabing, ce qui est erroné. En outre, le métro le plus proche est Rotkreuzplatz (répétition, et deux stations indiquées, confusion possible)
  • Le secteur musique de Ludwig Beck (p.116), le meilleur de Munich au demeurant, est situé au 5ème étage de ce magasin et non au 4ème comme mentionné.
**Exemple d'information utile manquante:
  • La section du guide concernant les déplacements pourrait être améliorée. Ainsi elle ne mentionne pas explicitement le Bayern ticket, qui permet de se déplacer en Bavière (et même jusqu'à Salzbourg) par tous les moyens du transport public jusqu'à 5 personnes pour moins de trente euros. Le ticket est valable toute la journée. Elle ne mentionne pas non plus le ticket de métro à la semaine (du lundi au dimanche, deux zones pour un peu plus de douze euros). Il s'agit pourtant de deux infos futées indispensables.
  • Spectacles: le Deutsches Theater (music hall, comédie musicale) n'est pas mentionné pas plus que le Gasteig (concerts, philarmonie), il s'agit pourtant de deux institutions essentielles de la vie culturelle munichoise.
  • Santé: la possibilité offerte par les autorités sanitaires de la Bavière d'un dépistage anonyme et gratuit  du sida et des maladies sexuellement transmissibles n'est pas mentionné dans le secteur Santé.
***Exemple de dispersion de l'information
  • Le Deutsche Eiche, un lieu essentiel de la vie gay munichoise, est mentionné dans la section Se loger mais n'est plus repris dans la section gay et lesbien. Ainsi, si l'on recherche un sauna gay, on ne trouvera pas le renseignement dans la section ad hoc, alors qu'il s'agit du sauna le plus fréquenté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire