dimanche 10 juillet 2011

Ballet: Mon Ravel, ce mardi 12 juillet au Théâtre National


Le Bayerisches Staatsballett (le ballet de l'Etat de Bavière) reprend ce mardi 12 juillet pour la dernière fois de la saison sa récente production au Théâtre National: Mein Ravel: Wohin er auch blickt. L'oeuvre a été créée à Munich à l'automne dernier, et a été unanimement saluée.

C'est un peu d'abord un peu de Paris qui vient à Munich: la musique de Ravel, le souvenir de Diaghilev et des ballets russes, le clin d'oeil à la chorégraphie d'origine de Mikhail Fokine.

Evénement d'importance: l'orchestre est conduit par Kent NAGANO, le directeur général de la musique du Staatsorchester. Dans la maison, il faut remonter aux grandes gloires du passé, Georg Solti ou Rudolph Kempe, pour voir un chef d'orchestre de cette dimension diriger la première d'un ballet. Et cela fait 50 ans que ce ne s'est plus passé à Munich. En soi, il s'agit là d'une reconnaissance de la qualité du ballet et de ses productions. Kent Nagano est de plus amateur de ballet, c'est un art qu'il connaît bien. On se rappellera qu'il a commencé sa carrière comme répétiteur de ballet.
Ensuite nous fêtons cette année le centième anniversaire des Ballets russes. Et on se souviendra que Maurice RAVEL a composé à de nombreuses reprises des pièces pour les ballets de Diaghilev. Ainsi de la musique pour Daphnis et Chloé, une commande de la compagnie de Diaghilev, qui a été jouée our la premère fois en 1912 dans la chorégraphie de Mikhail Fokine.
Aujourd'hui, c'est le jeune chorégraphe australien Terence KOHLER qui réinterprète le mythe antique de Daphnis et Chloé, une histoire d'amours pastorales mises en danger par les incursions de pirates, mais qui se termine bien: l'amour du berger et de la bergère est sauvé grâce à l'intervention du dieu Pan. KOHLER, qui est devenu chorégraphe résident du Ballet de l'Etat de Bavière, a pris pour parti d'inscrire sa chorégraphie dans un dialogue conscient avec la tradition qu'il renouvelle ici. Pour cette production KOHLER a travaillé de concert avec un autre chorégraphe de renom.
Un spectacle tout simplement magnifique et qui bénéficie de la plus haute qualité d'interprétation musicale. Kent Nagano, qui dirige ce 10 juillet le Saint François d'Assise de Messiaen, est, on le sait, est un des plus grands spécialistes de la musique française du XXème siècle!

Rien que du bonheur! Et il reste des places!
Pour réserver, cliquer ici puis en fin de page sur k-a-r-t-e-n.
On peut aussi se rendre en journée au bureau de réservations, Marstallplatz 5 , à 80539 München .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire