jeudi 14 avril 2011

Expo Cranach en Bavière à la Pinacothèque de Munich

CRANACH EN BAVIERE

14.04.2011 - 17.07.2011
Alte Pinakothek


Lucas Cranach d. Ä. | Lot und seine Töchter, 1533 | © Bayerische Staatsgemäldesammlungen, Alte Pinakothek
Au moment même où le Musée du Luxembourg de Paris consacre une exposition à Lucas Cranach et son temps, la Pinacothèque de Munich vient d'inaugurer une exposition consacrée à l'artiste renaissant contemporain de Luther.

Une ravissante petite exposition: 29 toiles de Lucas Cranach l'Ancien sont présentées depuis hier, et pour trois mois, dans une salle qui fait face à celle qui présente l'expo Vermeer de Delft. Toutes les toiles proviennent des collections de peinture de l'Etat bavarois. L'exposition retrace la carrière de ce peintre bavarois qui sut très vite faire carrière en montant un atelier de peinture extrêmement performant, dans lequel onze artistes produisaient du Cranach! Cranach l'Ancien avait le sens de l'entreprise et du pouvoir, et s'est adonné à tant d'activités lucratives que l'on se demande où il trouvait le temps de peindre....

L'intitulé de l'exposition, Cranach en Bavière, insiste bien entendu sur l'origine bavaroise du peintre de Wittemberg qui est né en 1472 à Kronach, à la frontière de la Bavière actuelle, en Franconie supérieure.  Le peintre a d'abord peint en Bavière. Et c'est sur cette production bavaroise, mais aussi sur les oeuvres qui sont en possession des musées bavarois, que l'exposition met l'accent .



L'expo retrace l'évolution de la peinture de ce grand maître, des premières toiles plus expressives (comme l' extraordinaire Crucifixion de 1503 produite pour un couvent bavarois) aux tableaux sophistiqués et accomplis(la beauté confondante des deux toiles qui représentent le Christ avec la femme adultère parée des grands atours de la mode  du début du XVIème siècle) en passant par les petits formats dont certains sortirent de l'atelier à plus de 300 exemplaires. On s'intéressera aussi aux liens de Cranach l'Ancien avec les humanistes, la Réforme et Luther.

Curieusement, il n'y a pas suffisamment de panneaux explicatifs pour une expo qui réunit une sélection d'oeuvres de qualité, sélectionnées avec la plus grande perspicacité. Le beau catalogue compense ce manque de volonté pédagogique. 

Oeuvres reproduites:
Le Christ et la femme adultère (1520). La sérénité et la mansuétude parfaite du visage de Jésus, la beauté repentante de la femme contrastent avec la laideur stupide des faces des persécuteurs munis de pierres.
Lot et ses filles. Les filles de Lot enivrent leur père avant de coucher avec lui. Un double inceste qui donnera naissance à deux tribus.
(Lucas Cranach d. Ä. | Lot und seine Töchter, 1533 | © Bayerische Staatsgemäldesammlungen, Alte Pinakothek)

L'expo est ouverte de 10 à 18 heures (le mardi jusqu'à 20H/fermé le lundi), entrée 5 euros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire