mardi 11 janvier 2011

L'Orientalisme en Europe à la Hypokunsthalle de Munich. De Delacroix à Kandinski.

Du 28 janvier au 1 mai 2011 la Hypokunsthalle ouvrira les portes d' une exposition qui vient d'être présentée par le Musée des Beaux-Arts de Bruxelles: quelques 150 peintures et sculptures représentent la production d'une centaine d'artistes nord européens qui ont été fascinés par l'Orient musulman, l'Afrique du Nord et le roche-Orient. L'expo couvre une période qui va de l'expédition égyptienne de Napoléon Bonaparte (1798-1801) aux premières décennies du vingtième siècle. Des chefs d'oeuvre d' Ingres, Delacroix, Gérôme, ou Renoir, jusqu'à Sargent, Klee et Kandinsky présentent un kalédioscope d'approches que l'on rassemble sous le terme d'Orientalisme. On pourra aussi y décourvir le travail d'artsites moins connus du grand public comme Lawrence Alma Tadema, Gustav Bauernfeind, Jaroslav Čermák, Henri Evenepoel, Fabio Fabbi, Osman Hamdi Bey, John Frederick Lewis, Alberto Pasini, Edward Poynter et José Villegas y Cordero. Et c'est là aussi un des intérêts de cette belle exposition de nous emmener vers ces horizons autrefois lointains en sortant des sentiers battus des oeuvres bien connues.

Voici comment le site des Beaux-Arts de Bruxelles présentait l'exposition:

Des artisans entourés d'objets aux multiples couleurs et textures, des silhouettes féminines tantôt voilées de mystère et de discrétion tantôt représentées dans toute leur sensualité, des vestiges de civilisations disparues ou de paysages désertiques qui appellent à la contemplation...

Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux sujets que les artistes occidentaux ont empruntés à l'Orient. Tant des personnalités les plus illustres de l'histoire de l'art que des figures moins connues ont commis ce doux péché - pensons seulement à Delacroix, Deutsch, Gérôme, Lecomte du Nouÿ, Hamdi Bey, Renoir ou Kandinsky. Autour d'une série de thèmes divers, l'exposition présente un tour d'horizon de l'engouement pour l'orientalisme, ses raisons et ses formes d'expression dans les Beaux-Arts du XIXe siècle (1798-1914).

Une sélection de qualité d'oeuvres venues d'Europe, des États-Unis et du Moyen-Orient, complétée par une série provenant de collections muséales et privées belges, transporte le visiteur dans un monde où se mêlent fantaisie et réalité. Les peintures, les dessins et les sculptures témoignent d'une vision occidentale de l'Orient. Plusieurs facteurs, tels que le développement des moyens de locomotion, les conceptions scientifiques de l'époque, les intérêts politiques et le romantisme, ont façonné cette représentation du monde musulman.


Renseignements pratiques
  • Où?
    Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung
    Theatinerstraße 8
    80333 München
    Tel. + 49 (0) 89 22 44 12
    Fax + 49 (0) 89 29 16 09 81
    www.hypo-kunsthalle.de
    kontakt@hypo-kunsthalle.de
  • Quand? Du 28 janvier au 1 mai, de 10 à 20 heures
  • Coût? Entrée à 10 euros (diverses réductions), moitié prix le lundi, catalogue à 29 euros

Plus d'infos:

Photo:

Jean Lecomte du Nouÿ , La traite des blanches, 1888
Huile sur toile 149,5 x 118,3 cm, Musée des Beaux-Arts, Nantes
© RMN/Gérard Blot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire