dimanche 23 janvier 2011

Les homosexuels continuent d'être discriminés dans le système médical allemand

Le très sérieux magazine mensuel médical Deutsches Ärzteblatt (journal médical) a publié, dans son édition de décembre destinée aux psychothérapeutes, un article intitulé "Soins de santé. Barrières pour les patients homosexuels". *
L'auteure, Gisela Wolf, doctoresse en psychologie, y relève les prises de position discriminatoires auxquelles sont trop souvent confrontés les patients homosexuels, et qui sont dues au manque de formation et d'information des praticiens, qui continuent de véhiculer une foule de préjugés à propos de l'homosexualité. En voici quelques-uns:
  • réduction de l'identité homosexuelle au seules pratiques sexuelles, le contexte émotionnel, culturel et social étant ignoré
  • dévalorisation des pratiques sexuelles si elles sont vécues par des personnes homosexuelles. Ainsi, par exemple, le changement de partenaires chez les jeunes homosexuelLe.s est-il stigmatisé alors qu'il est considéré comme normal chez les jeunes hétérosexuel.le.s.
  • dévalorisation de l'homosexualité des ados qui est décrite comme une simple phase du développement sexuel
  • tentatives de conversion de l'orientation sexuelle des patients homosexuels et bisexuels
  • dépréciation des relations gay ou lesbiennes
  • croyance infondée qu'il existe une plus grande prévalence de la pédophilie chez les gays que chez les hétérosexuels
  • Préjugés concernant l'homoparentalité: nombre de praticiens croeint que les gays et les lesbiennes font plus souvent de mauvais parents
  • Stigmatisation des gays et des lesbiennes comme pervers, etc.
L'ensemble de ces préjugés et de ces pratiques discriminatoires peut conduire à une perte de confiance des personnes homosexuelles dans le système médical. On voit ainsi que des gays et des lesbiennes consultent moins que les hétéros, et ont moins tendance à se rendre en consultation de manière préventive, parce que ces personnes se rendent compte qu'elles sont souvent moins bien traitées, ce qui les conduit à adopter des stratégies de retrait. Dans les faits, il n'y a ni égalité ni justice équitable dans les soins de santé.
L'auteure de l'article conclut dans la nécessité d'intégrer des modules spécifiques dans la formation initiale et continuée des praticiens, ainsi que de mettre en place une évaluation spécifique des structures médicales existantes. Il s'agit notamment d'intégrer les aspects socio-sexuels dans les formations.
En attendant que cela soit fait et que les mentalités évoluent, on peut conseiller aux patients homosexuels de s'informer auprès des associations gays et lesbiennes des adresses de praticiens gayfriendly. Si Gisela Wolf a étudié la problématique du système médical allemand, ses constatations sont sans doute aussi d'actualité dans les autres systèmes médicaux du monde occidental.
*Gesundheitsversorgung. Barrieren für homosexuelle Patienten, in Deutsches Ärzteblatt 2010: 107(44): A 2166-7
Pour lire l'article complet en allemand de Fr Dr Gisela Wolf, cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire