jeudi 10 janvier 2019

Alors la neige vint . Extrait d'un conte d'Oscar Wilde.




" [...] Les seules à se réjouir, ce furent la neige et la glace. [...]

La neige étala sur le gazon son grand manteau blanc et la glace revêtit d'argent tous les arbres.

Alors elles invitèrent le vent du Nord à faire un séjour chez elles.

Il accepta et vint.

Il était enveloppé de fourrures. Il rugissait tout le jour par le jardin et renversait à chaque instant des cheminées.

C'est un endroit délicieux, disait-il. Nous demanderons à la grêle de nous faire visite.

La grêle arriva, elle aussi.

Chaque jour, pendant trois heures, elle battait du tambour sur le toit [...] brisé beaucoup d'ardoises et alors elle tournait autour du jardin aussi vite qu'il lui était possible. Elle était habillée de gris et son souffle était de glace. [...] "

Extrait du Géant égoïste d'Oscar Wilde, traduit par Albert Savine.

Le Géant égoïste (The Selfish Giant) est un conte d'Oscar Wilde, paru en mai 1888 dans le recueil Le Prince heureux et autres contes et traduit pour la première fois en français par Marcel Schwob en 1891. Il s'agit sûrement d'un des contes les plus populaires de Wilde. Il s'adresse en particulier aux enfants. La traduction d'Albert Savine est postérieure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire