jeudi 3 mai 2018

Mythos Bayern. Inauguration festive de l'exposition annuelle du Land de Bavière à l'abbaye d'Ettal. Reportage photographique.

Sous le regard de Louis II,  un roi toujours à la pointe de la technique,
Markus Söder, Ministre-Président de Bavière, s'est fait le chantre
 de la rencontre de la tradition et de la modernité, clé du succès bavarois.

L'exposition annuelle du Land de Bavière a officiellement été inaugurée hier par le Ministre-Président Markus Söder qui, lors de son discours, a une nouvelle fois longuement insisté  sur la place centrale du christianisme dans l'Etat libre de Bavière (Freistaat Bayern). L'exposition a lieu dans le somptueux cadre baroque de l'abbaye d'Ettal, où un service religieux oecuménique a ouvert la journée festive inaugurale. Une liturgie de la parole a été concélébrée par le Père abbé de l'abbaye, Barnabas Bögle, et par l'évêque régionale Susanne Breit-Keßler, qui, contrairement aux récentes déclarations de l'épiscopat tant catholique qu'évangélique, n'a pas ménagé son soutien aux prises de position de la CSU sur la place privilégiée du crucifix dans les administrations publiques bavaroises. Le Ministre Söder a quant à lui souligné la spécificité bavaroise de la rencontre fructueuse de la tradition et de la modernité. Une tradition très vivante en Bavière, comme on peut le voir par le port des vêtements typiquement bavarois, et par cette particularité qui permet aux hommes en costumes traditionnel de garder le chapeau dans les églises.

Richard Loibl, le directeur de la Maison de l'Histoire bavaroise (Haus der Bayerische Geschichte), maître d'oeuvre de l'exposition, a présenté les grands piliers de cette exposition consacrée au mythe de la Bavière: la montagne, la forêt et le Roi Louis II de Bavière, avec ses rêves et ses traditions de bâtisseur qui ont fortement impacté l'image que la Bavière offre aujourd'hui au monde. Malgré les changements de régime qui a inscrit la Bavière dans la modernité républicaine depuis la fin de la première guerre mondiale, les Bavarois sont restés fortement attachés à la monarchie et à la famille des Wittelsbacher, dont un ancêtre des plus célèbres, l'empereur Louis IV du Saint-Empire, connu plus simplement ici sous le nom de Ludwig der Bayer, fut précisément le fondateur de l'abbaye d'Ettal il y a environ huit siècles. Et aujourd'hui encore il n'est pas un grand événement culturel bavarois qui ne soit organisé sans la présence de la noblesse, dont le plus illustre représentant est son Altesse Royale le duc Franz de Bavière, une personnalité sympathique très chère au coeur des Bavarois, qui continue aujourd'hui la tradition monarchique de soutien actif aux arts et à la culture. Et c'est un élément très spécifique à la Bavière de voir le prétendant à la couronne côtoyer amicalement le Ministre-Président et les notables. A Berlin, on voit sans doute plus rarement la Chancelière s'afficher avec les descendants de Empereurs allemands.

Aux musiques religieuses qui accompagnaient la liturgie de la parole dans l'abbatiale ont succédé les musiques bavaroises lors des discours sous un grand chapiteau dressé pour accueillir les 1200 invités de la journée inaugurale: les cornistes alpines du Werdenfels, la chapelle musicale d'Ettal et le charmant choeur d'enfants d'Oberammergau (Werdenfelser Alphornbläserinnen,  Musikkapelle Ettal et Kinderchor Oberammergau). Après les discours, place à la visite de l'exposition et aux réjouissances dinatoires préparées par la gastronomie locale et arrosées (avec modération) des bières de l'abbaye. Le déjeuner fut animé par l'excellent orchestre nettement plus jazzy du Gymnasium d'Ettal.

L'exposition Mythos Bayern peut se visiter jusqu'au 4 novembre 2018.


Les chasseurs alpins du pays de Werdenfels
dont l'étendard aux couleurs bavaroises porte l'image de la Vierge 

Haie d'honneur en costumes traditionnels


Son AR le duc Franz de Bavière en conversation amicale avec Markus Söder



Le Père abbé et l'évêque régionale évangélique
concélèbrent la liturgie de la Parole


Le Ministre-Président et Son AR le duc Franz de Bavière 

Oecuménisme chrétien

Beauté des cornsistes alpines du Wedenfels


Complicité oecuménique

Une reine de beauté couronnée et portant son sceptre



Et partout le "KINI", le roi bien-aimé des Bavarois

Landrat Anton Speer (Le Landrat est le Président du Conseil d'arrondissement)


La fanfare d'Ettal (Musikkappelle Ettal)

Le Père Abbé Barnabas Bögle

Le Landrat souligne l'importance de la forêt bavaroise et du  travail du bois 




Choeur d'enfants d'Obermmargau




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire