mercredi 25 avril 2018

Metamorphosen à Garmisch le Festival Richard Strauss 2018 fait peau neuve


Alexander Liebreich, le nouveau Directeur artistique du Festival Richard Strauss, a présenté hier à la presse le coeur de projet de l'édition 2018 du Festival Richard Strauss de Garmisch. Le festival, qui se déroulera du 22 juin au 1er juillet 2018 à Garmisch et dans ses environs immédiats est placé sous le signe des Métamorphoses (Metamorphosen), cette oeuvre pour 23 instruments à cordes que Richard Strauss acheva le 12 avril 1945, sous le coup de l'émotion causée par la dévastation d'une partie de l'Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale. Métamorphoses: sorti de son beau cocon soyeux, la chenille du festival est devenue un papillon qui a pris son envol pour aller déposer ses somptueuses ailes musicales dans les plus beaux lieux de la région. Doté d'un budget plus important que les années précédentes, le festival s'élargit dans l'espace comme dans le temps puisque cette année, il durera dix jours.

Métamorphoses, le titre du festival, est sans doute à interpréter de manière plus large. Peut-être peut-on y voir aussi les transformations visionnaires que le nouveau directeur artistique veut apporter au festival,qui va faire peau neuve notamment par son essaimage vers de nouveaux lieux, parmi les plus beaux de la région. On le sait, depuis des années, les organisateurs du festival et la ville de Garmisch se plaignent des possibilités restreintes de la ville en matière d'organisation de spectacles. Le festival 2018 répond à cette problématique en essaimant la zone festivalière dans des lieux mythiques de la région: des concerts seront aussi organisés à l'Abbaye d'Ettal, au château d'Elmau et, à 1780 mètres, sur la montagne Wank qui domine Garmisch. Des métamorphoses qui ouvrent de nouvelles perspectives, également par le choix élargi des musiques qui seront mises en résonance avec la fabuleuse nature du pays de Werdenfels: on jouera du Prokofiev et du Janacek à Ettal, et le programme met également en relation la musique de Richard Strauss avec la musique baroque.


Alexander Liebreich

En ouverture du festival, Liebreich a invité l'Akademie für Alte Musik Berlin qu'il dirigera lui-même à Garmisch dans Les Métamorphoses, la dernière grande oeuvre de Strauss, et dans le Didon et Enée de Purcell, une manière de mener la réflexion sur les relations entre les deux oeuvres. C'est l'excellent Choeur de la Radio bavaroise qui chantera les choeurs, avec, en solistes, Marie-Claude Chappuis (Didon), Matthias Winckhler (Enée), Robin Johanssen (Belinda) et Katharina Magiera dans le rôle de la sorcière.

Huit cornistes de l'Orchestre d'Etat de Bavière donneront le concert en montagne, sur la terrasse du Wank, avec des oeuvres qui relient la renaissance à Strauss. Deux soirées sont organisées au Château d'Elmau, un concert de piano avec Olli Mustonen et un récital de la mezzo-soprano Okka von der Damerau, une des meilleures chanteuses wagnériennes de notre époque. En collaboration étroite avec la grande exposition annuelle du Land de l'Etat de Bavière qui ouvre ses portes la semaine pürochaine, deux concerts sont organisés en plein air dans la grande cour de l'abbaye d'Ettal dans lequel la musique de Strauss, interprétée par l'Orchestre philarmonique de Brno, entrera en dialogue avec celle de Janacek pour le premier , puis de Prokofiev, pour le second. D'autres concerts, des concerts-promenades, des master classes et de nombreuses autres activités sont organisées dans le cadre de ce festival qui s'annonce comme un grand cru!

Notre suggestion: combiner les délices musicales du Festival avec la visite de Mythos Bayern (Le mythe bavarois), l'exposition annuelle du Land de Bavière à Ettal et avec celle du château de Linderhof et d'Oberammergau.

Réservations et plus d'informations sur le site du Festival: http://richard-strauss-festival.de/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire