jeudi 5 avril 2018

Humour wagnérien timbré: Heinrich Hensel en réclame pour des bonbons contre la toux





Heinrich Hensel (Neustadt, 29 octobre 1874 - Hambourg, 23 février 1935)

Découvert par Felix Mottl, il étudia avec  Gustav Walter à Vienna et  Eduard Bellwidt à Francfort. Il fit ses débuts en 1897 à Freiburg dans Alessandro Stradella de F. von Flotow. Plus tard il enseigna le chant à Hambourg. II fut l'époux de la soprano Elsa Hensel-Schweitzer (1871-1937).

Quelques engagements

1897-1900 Freiburg Stadttheater Alessandro Stradella (Alessandro Stradella)
1900-1906 Frankfurt a.M.Opernhaus Martha (Lionel)
1906-1911 Wiesbaden Hoftheater (-)
1907 Zurich Opernhaus Lohengrin (Lohengrin)
1910 Karlsruhe Hoftheater Banadietrich (-) (Première)
1910 Amsterdam Opera Lohengrin (Lohengrin)
1911-1912 Bayreuth Festival Parsifal (Parsifal)
1911-1912 New York Metropolitan Opera Walküre (Siegmund)
1911-1914 London Covent Garden
1912 Chicago Opera (-)
1912 Zurich Opernhaus Siegfried (Siegfried)
1912-1929 Hamburg Stadttheater
1914 Bruxelles Théâtre de la Monnaie Parsifal (Parsifal) (Première)

Le commentaire d'une lectrice, Anne-Laure Brétigny

J’ai écouté une version sur YouTube de ce ténor. Une belle voix, parfois des problèmes de justesse dans les passages chromatiques, un phrasé à revoir selon nos exigeants standards contemporains. On mesure le chemin parcouru en 4-5 générations de chanteurs en termes de phrasé, articulation, musicalité, justesse et positionnement de la voix. Mais même si la technologie de l’époque ne fait pas justice à ce chanteur, il a une voix immense, bien posée, d’un timbre idéal pour un Lohengrin. Mes respects.

Au passage, le chef aurait du mieux étudier sa partition, quelques départs décalés auraient pu être évités.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire