mardi 24 avril 2018

Daniel Barenboim restitue ses prix Echo-Klassik

Source de la photo: Wikipedia

Le scandale ECHO Klassik, que nous avons évoqué précédemment, continue de faire des ravages. Ce lundi, ce fut au tour de Daniel Baremboim, qui dirige la Staatskapelle de Berlin et est également directeur musical du Staatsoper Unter den Linden,  de restituer sa pléiade de prix Echo-Klassik, dont  le prix 2006 du directeur de l'année et le ECHO Klassik Lifetime Achievement Award 2012, qui récompense l'ensemble d'une carrière . Entre 2000 et 2013, le grand chef israélo-argentin fut honoré huit fois de la prestigieuse récompense.

Voici deux phrases significatives de sa déclaration, dans laquelle Daniel Barenboim s'est dit extrêmement préoccupé et consterné: "Les intérêts commerciaux ne doivent pas prévaloir sur les questions essentielles de décence et d'humanité: antisémitisme, misogynie, homophobie et mépris ouvert pour les soi-disant plus faibles et les minorités constituent un abus de liberté que notre société ne peut jamais tolérer." ("Kommerzielle Interessen dürfen nicht überwiegen, wenn es um so essenzielle Fragen des Anstands und unserer Menschlichkeit geht. Antisemitismus, Frauenfeindlichkeit, Homophobie und die offene Verachtung von vermeintlich Schwächeren und Minderheiten seien ein Missbrauch von Freiheit, "den wir als Gesellschaft niemals tolerieren dürfen".)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire