dimanche 11 mars 2018

1894. Profanation d'un monument au Prince Régent. Le tailleur Kleingutler arrêté à Murnau.



Le journal parisien La Croix publie cet entrefilet au titre accrocheur dans la rubrique Etranger à vol d'oiseau de son édition du 6 septembre 1894:

Louis II de Bavière aurait-il été assassiné?

On vient d'arrêter à Murnau, un tailleur, Kleingutler qui a prétendu que feu le roi Louis II de Bavière ne s'était pas noyé volontairement, mais avait été précipité dans le lac de Starenberg, selon une version souvent répétée. Ce même Kleingutler avait été arrêté déjà, il y a quelques jours, sous l'inculpation d'avoir détruit, à Partenkirchen, le monument élevé au prince Luitpold, le régent actuel, à l'occasion de son 70e anniversaire. Il avait été remis en liberté faute de preuves.

Suffisait-il dans la Bavière de 1894 d'avancer la thèse de l'assassinat de Louis II pour être arrêté par les autorités?

Monument à Louis II à Murnau


Le contexte

En 1894, un monument à Louis II, le premier du genre, avait été érigé à Murnau et les autorités avaient essayé de modérer l'enthousiasme que cet événement suscitait. Pendant la cérémonie d'inauguration, qui avait été organisée le 25 août à l'occasion de l'anniversaire de la naissance du roi, on avait entendu de graves insultes proférées contre le Prince Régent. Un texte aurait circulé dont le libellé devait contenir des phrases comme Que le roi Louis II se lève (d'entre les morts ) et gouverne, que le prince régent Luitpold se couche et périsse! La veille de l'inauguration, des profanateurs sacrilèges avaient brisé le buste  du Prince Régent à Garmisch-Partenkirchen et l'avaient jeté dans la Loisach, la rivière qui baigne Garmisch. La presse adverse avait parlé de rébellion ouverte. Le procureur avait émis un mandat d'arrêt pour crime de lèse-majesté! Mais tous les suspects, dont sans doute notre coiffeur, avaient des alibis.

Il ne se trouva personne pour vouloir restaurer le buste de Prince Régent, ce qui était fort embarrassant pour Luitpold. C'est pourquoi ses conseillers décidèrent de noyer le poisson sous couvert de charité chrétienne. C'est ainsi que le Prince Régent fit finalement, mais un peu tard puisqu'il avait déjà été inauguré, un don de 4000 marks  pour le monument au roi Louis II de Murnau.

Post précédent sur le sujet: Le monument au Roi Louis II de Bavière de Murnau (nombreuses photographies).

Bibliographie

Franz Merta, „Auf nach Murnau zur Denkmalsenthüllung“. Die Gründungsgeschichte des König-Ludwig-Denkmals in Murnau im Spiegel von zeitgenössischen Zeitungsberichten, in: Schriften des Historischen Vereins Murnau am Staffelsee e.V., Jahrbuch 1995, 143-169.

Dietmar Schulze, Ludwig II. Denkmäler eines Märchenkönigs. (Schriftenreihe des Bayerischen Landesamtes für Denkmalpflege, Nr. 2), München 2011, 98-100.

Mario Praxmarer, Peter Adam, König Ludwig II. in der Bergeinsamkeit von Bayern und Tirol, Garmisch-Partenkirchen 2002, 65-69.

Maxi Geisenberger, Internationaler Aufreger: Das König-Ludwig-Denkmal in Murnau (source de la bibliographie qui précède et des informations de notre Contexte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire