lundi 11 décembre 2017

Richard Wagner et la vivisection, une caricature du Kikeriki

Les prises de position de Richard Wagner contre la vivisection sont bien connues, surtout par Lettre ouverte à M. Ernst von Weber, auteur de "Les chambres de torture de la science", que les Bayreuther Blätter de 1879 avaient publiée et dont on doit une traduction en français à J.-G. Prod'homme (On la trouve en ligne en pdf téléchargeable sur ARSITRA.org.) La revue L'Antivivisection proposait dès 1908 un article de Prod'homme intitulé Richard Wagner antivivisectionniste dans lequel il proposait sa traduction.

L'antivivisectionnisme wagnérien était connu dans les pays germanophones bien avant cela, on en parla aussitôt la lettre publiée en 1879. Preuve en est cette caricature du journal satirique autrichien Kikeriki, du 9 novembre 1879, que John Grand-Carteret  reproduisait en page 168 de son  Richard Wagner en caricatures : 130 reproductions de caricatures françaises, allemandes, anglaises, italiennes, portraits, autographes (lettre et musique), en en donnant une traduction et en l'agrémentant de textes que nous reproduisons ici.

in Kikeriki, Vienne, le 9 novembre 1879
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le texte allemand

Richard Wagner und die Vivisection

Nicht durch thierfreundliche Broschüren, sondern auf andere Art könnte der grosse Meister segenbringend gegen jene Thierschinderei wirken ; er braucht nämlich bloß vor den Vivisektionslokalen einige seiner Opernnummern aufzuführen und die Vivisektions-Studien werden sogleich beendet sein.

...et sa traduction

Richard Wagner et la vivisection 


Non point avec des brochures en faveur des animaux, mais bien tout autrement, le grand Maître pourrait prêter son précieux concours contre les vexations que l'on fait subir aux bêtes ; il lui suffirait notamment d'exécuter devant les salles affectées à là vivisection quelques-uns de ses morceaux d'opéras, et les études vivisectionnelles seraient tout aussitôt abandonnées.


Caricature publiée à propos de la brochure que Wagner venait de faire paraître contre la vivisection , ainsi que le rappelle le dialogue suivant, entre deux anti-wagnériens, également emprunté au Kikeriki :

-Un homme inouï, ce Wagner. Je suis absolument sous le charme de sa personne.
-Tiens ! Que signifie pareil changement.
-Pour me demander cela vous ne connaissez certainement pas sa nouvelle oeuvre.
-Quoi ! Elle serait sans dissonances !
-Rien que des cris qui partent du coeur!
-De Richard Wagner! Cela n'est pas croyable! Et comment est intitulé cet opéra?
-Ce n'est pas un opéra, mais bien une brochure qui parle de la vivisection.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire