lundi 10 avril 2017

Opéra sacré: Il Terremoto d'Antonio Draghi au Festival Misteria Paschalia de Cracovie



Le Festival Misteria Paschalia est un des  événements européens majeurs dans le domaine des musiques renaissantes et baroques. Depuis 14 ans il présente chaque année de nouveaux projets spécialement préparés pour le festival, et un large répertoire de musiques liées à la semaine Sainte, jouées par des interprètes exceptionnels. Depuis sa première édition, le festival a attiré les amateurs de musique à travers tout le pays, et a promu Cracovie comme la ville d'accueil des événements culturels à l'échelle mondiale.

Vincent Dumestre
La 14ème édition du festival a lieu cette année du 10 au 17 avril. C'est le chef d'orchestre invité Vincent Dumestre qui a en a composé le programme, un programme extrêmement varié qui marie le plus connu au moins connu. 

Ainsi de la redécouverte du Terremoto, un opéra sacré d’Antonio Draghi sur le thème de la Passion telle que relatée par saint Matthieu. Pour cet opéra, le Poème Harmonique, l'orchestre de Vincent Dumestre, sera associé à l’orchestre polonais Arte dei Suonatori. Benjamin Lazar en assure la mise en scène. La première aura lieu ce mercredi 12 avril en l'église Sainte-Catherine de Cracocie.


PLEBE INGRATA, POPOL RIO,
COSÌ TRATTI IL SALVATORE ? (extrait du Terremoto)

Le titre de l'opéra sacré, Il Terremoto (le tremblement de terre) se réfère au cataclysme naturel qui aurait accompagné le moment de la  mort de Jésus sur la Croix. Ecoutons Matthieu (27, 50-53) :

(50) Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit. (51) Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, (52) les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.…

Ce  tremblement de terre rapporté par l’Évangile est au coeur de l'oratorio au sépulcre qu' Antonio Draghi donna en 1682 à Vienne. Voici comment Le Poème harmonique  présente l'oeuvre sur son site:

Chaque année dans la capitale autrichienne étaient représentés, pendant la semaine sainte, des drames spirituels invitant à méditer sur l’agonie du Christ. Draghi cependant, auteur de plus de cent opéras, ne s’en tient pas à une piété désincarnée. Devant une cour avide de nouveauté, à la tête d’une des plus illustres chapelles d’Europe, le compositeur exploite toutes les aspérités d’un récit saturé d’émotion, où l’âme humaine ébranlée de toutes parts éprouve le vertige du surnaturel. Un drame des drames, dont la mise en scène de Benjamin Lazar révèle les profondeurs en clair-obscur à la lumière des bougies, et où la direction de Vincent Dumestre, nourrie aux excès du baroque italien, soulève une trame faite de bouleversements sismiques, d’apparitions merveilleuses et d’illuminations intérieures.

Création le 12 avril 2017 au festival Misteria Paschalia, Cracovie (Pologne)
avec Claire Lefilliâtre, Dominique Visse, Emmanuel Vitorsky, Victor Sicard. Jeffrey Thompson,Léa Tromenschlager et Alexandra Rübner.

Tout le programme du Festival se trouve détaillé en français sur le site de l'Institut français .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire