mercredi 29 mars 2017

L'allemand pour les (moins) nuls: l'umlaut

L'umlaut

Umlaut, de l’allemand um-, « autour, transformation » + laut, « son »

L'Umlaut, appelé aussi métaphonie ou inflexion, peut constituer une des manières de marquer le pluriel. On indique par ce mot une modification du son de la voyelle radicale en un autre plus adouci, comme dans Dörfer, pluriel de Dorf, village.  

Qu'est-ce que l'inflexion d'une voyelle? En allemand on distingue les voyelles graves -u-, -o- -a- des voyelles claires -e- et -i-. Si nous plaçons ces  cinq voyelles sur une échelle en allant de la plus grave à la plus claire, cela donne  la série -u -o -a -e -i-. Dans la langue parlée, une voyelle grave peut s'infléchir "vers le haut", c'est-à-dire devenir plus claire, quand elle est suivie d'une voyelle claire. Ainsi, un -a- suivi d'un -e- devient ae , de la même façon que -o- devient -oe- et -u- devient -ue-. Pour matérialiser ce changement de timbre, on apposait donc autrefois un -e- à la voyelle concernée. Dans certains noms propres : Goethe ou Maeterlinck, on trouve d'ailleurs toujours ce -e- postposé, on n'écrit jamais Göthe ou Mäterlinck.

Pour marquer cet adoucissement de la voyelle, on se sert dans les imprimés d'un tréma ou 2 points au-dessus de cette voyelle, et dans l'écriture de 2 guillemets.

Quand une majuscule a l'inflexion, on peut remplacer le tréma par la lettre e placée à côté de celte majuscule. D'après cela, on écrit: Ä ou Ae, Ö ou Oe, Ü ou Ue, etc. Aujourd'hui, dans les adresses email, on n'emploie pas l'umlaut, mais on place un e à côté de la voyelle. Par exemple si on trouve la ville de Munich (München) dans une adresse email, elle s'écrit muenchen et non München.

L'umlaut peut être une marque du pluriel

Cette inflexion se pratique sur les voyelles radicales a, o, u, et sur l'a de la diphthongue au. On les prononce alors è, eu, û, oï. La désinence tum est la seule qui admette cet adoucissement: Die Irrtümer, les erreurs.

Lorsqu'au pluriel les voyelles redoublées aa, oo, prennent l'inflexion, elles redeviennent simples. Ainsi das Maal, la marque devient au pluriel die Mäler, les marques; der Boot, la nacelle ; die Böte, les nacelles.

Cette inflexion s'appelle en allemand Umlaut. De là, das Umlaut nehmen, ou simplement umlauten, verbe neutre, prendre l'inflexion.  

Remarquer que l'inflexion du nominatif pluriel se continue toujours dans les autres cas du pluriel.

L'inflexion se manifeste souvent dans les dérivations de mots

L'adoucissement de l'umlaut apparaît fréquemment dans les adjectifs ou les verbes dérivés d'un substantif, dans les conjugaisons, dans les comparatifs et les superlatifs

Aufwand, aufwändig ;  Qual, quälen ; ; Band, Bändel ; Stange, Stängel ; Schwang, überschwänglich ;
ertragen, erträglich, unerträglich; 

Schlafen, er schläft. 

Lang, länger, längst.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire