mardi 28 mars 2017

La cabane de Hunding au château de Linderhof

La cabane de Hunding, photographiée et éditée par Bernard Johannes (1848-1899)

La cabane de Hunding (en allemand Hundinghütte ) est une cabane en rondins  située dans le parc du château de Linderhof en Haute-Bavière (district d'Ettal). Le bâtiment, reconstruit en 1990, était à l'origine situé à quelques kilomètres à l'ouest du château dans la forêt d'Ammer (Ammerwald).

Hunding est, on le sait, un des personnages de La Walkyrie de Richard Wagner. Louis II avait assisté au premier festival de Bayreuth qui eut lieu en 1876. Cette même année le Roi Louis II de Bavière fit construite la cabane de  Hunding construit dans la forêt d'Ammerwald près du château de Linderhof et  de la frontière autrichienne.

Décor du premier acte de la Walkyrie 

La cabane a été construite au départ des indications scéniques du premier acte de  La Walkyrie de Richard Wagner:


L’intérieur d’une habitation.

Au milieu s’élève le tronc d’un frêne puissant, dont les racines fortement saillantes vont se perdre au loin dans le sol ; un toit de charpente divise la hauteur de l’arbre, séparant la cime du tronc ; ce tronc et les branches qu’il étend traversent le toit en des ouvertures qui leur correspondent exactement ; on devine la cime feuillue de l’arbre, élargie au-dessus du toit. Autour de la souche du frêne, qui en marque le centre, une salle d’habitation est construite ; les murailles sont faites d’ais grossièrement équarris, que recouvrent de-ci de-là des pièces d’étoffe tissée. À droite, vers le devant de la scène est placé le foyer, dont la cheminée monte vers le toit, sur le côté. Derrière le foyer se trouve une pièce analogue à une réserve aux provisions ; quelques marches de bois y donnent accès ; un rideau d’étoffe, fermé à demi, et suspendu à l’entrée. Au fond de la scène, la porte d’entrée de l’habitation, avec un léger loquet de bois. À gauche de cette porte, on va vers une pièce intérieure, à laquelle des degrés de bois conduisent également ; du même côté, beaucoup plus en avant, une table avec un large banc qui tient à la muraille, et devant la table des escabeaux de bois.



Le Roi Louis II aimait à aller se réfugier dans la cabane en bois, cachée au fond d'une vallée de lamontagne, au sud-ouest de Linderhof, comme autrefois Siegmund avait trouvé refuge dans la cabane de Hunding, le mari de Sieglinde. Luise von Kobell a rapporté que « de temps à autre Sa Majesté restait parfois assise seule dans la hutte plongée des heures entières dans un livre dont le contenu contrastait fortement avec la fourrure d'ours primitive jetée sur le sol. Ou lors il se délectait plaisir aux tableau vivants qu'il y fasait représenter dans le style germanique ancien.vive mis en scène son ordre lors de fêtes arrosées avec hydromel dans le vieux style allemand ".  (traduction libre du texte de Luise von Kobell: das die Majestät bisweilen stundenlang einsam darin saß, in irgendeine Lektüre vertieft, deren Inhalt im schärfsten Gegensatz zu dem urwüchsigen Bärenhäutertum stand, das ihn umgab. Oder er ergötzte sich an den lebenden Bildern, die ein auf Geheiß inszeniertes Metgelage im altgermanischen Stil darbot.)



La cabane fut détruite au cours d'un incendie le 18 Décembre 1884, pour se voir  immédiatement reconstruite. En 1945, elle fut à nouveau ravagée par le feu, mais quelques-uns des meubles et des objets, dont un lustre de bois et deux cornes à boire, purent être sauvées.

À l'été 1990, la hutte de Hunding fut reconstruite dans un autre endroit, plus proche du palais de Linderhof. Dans un premier temps, il avait été  prévu de la reconstruire sur son emplacement d'origine, mais diverses raisons, parmi lesquelles  la protection de la nature, empêchèrent la réalisation de ce projet. Le nouveau bâtiment, construit dans la partie orientale du parc a été réalisé à partir des  plans originaux, des esquisses et des eaux-fortes qui ont été conservés et dont les plu anciens sont datés d'août 1876. Un arbre se trouve à nouveau au centre de la cabane dont les dimensions sont de 17,70 x 10 m. Comme prévu sur les plans originaux de l'architecte de la cour Georg Dollmann, un petit lac artificiel a été creusé devant la cabane.

Grâce à des dons privés. on put également  reconstruire l'ermitage de Gurnemanz, qui figure dans l'acte III de l'opéra Parsifal de Richard Wagner. Dans un premier temps, l'ermitage était situé près de l'emplacement d'origine de la cabane de Hunding, mais après s'être effondré, il fut  reconstruit à seulement 150 m à l'ouest du nouvel emplacement de la cabane de Hunding.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire