lundi 30 janvier 2017

Un buste de Richard Wagner par Bernhard Bleeker


Cette photographie d'une oeuvre de Bernhard Bleeker a été publiée en 1939 dans le 16e cahier de la revue Jugend*, qui, depuis 1933, s'était alignée certaines positions esthétiques du parti national-socialiste, ce qui ne l'a cependant pas empêché de disparaître en 1940.

Ce cahier reproduit entre autres trois oeuvres du sculpteur Bernhard Bleecker avec pour sujets Adolf Hitler en page titre, Otto von Bismarck et Richard Wagner. 

Le buste du Walhalla
Le sculpteur néo-classique Josef Bernhard Maria Bleeker (Munster 1881- Munich1968) est un sculpteur néoclassique allemand. Sculpteur de bustes et constructeur de monuments néo-classiques, il est considéré comme un des principaux représentanst de l'École de sculpture de Munich. On lui doit notamment le fameux Dresseur ce chevaux (Rossbändiger) érigé devant l'Université technique de Munich (T.U. München). Bleeker réalisa un buste de Richard Wagner pour le Walhalla, près de Ratisbonne, en 1913. Peut-être s'agit-il du buste reproduit par Jugend.

Il fut influencé par l'oeuvre d' Adolf von Hildebrand, un des sculpteurs les importants du début du siècle dernier à Munich. En 1912, il fit partie des fondateurs de la Nouvelle Sécession de Munich, qu'il présida à partir de 1918, année au cours de laquelle il commença à donner des cours à l'Académie des Beaux-Arts de Munich, dont il devint professeur à part entière en 1922. Sous le Troisième Reich, Bleeker, un artiste respecté qui participa à l'élaboration d'un art national-socialiste, a souvent participé à des expositions de propagande, par exemple à la Grande Exposition d'art allemand à la Maison de l'Art de Munich. Membre du parti NSDAP de 1932 à 1945 (ce qui le classait parmi les "Altparteigenossen", les membres anciens du parti), il obtint la commande d'un buste d'Adolf Hitler, un sujet auquel il revint de nombreuses fois, livrant jusqu'en 1944 vingt-cinq bustes au Parti nazi. Ses rapports avec le régime lui ont coûté son poste à l'Académie de Munich en 1945 et il dut se soumettre aux procédures de dénazification (au cours de la procédure, il fut d'abord classé en catégorie II; la justice adoucit ensuite la sentence et le reclassa en catégorie III*). En 1951 il a été réhabilité et est devenu membre de l'Académie des Beaux-Arts de Vienne et membre honoraire de l'Académie des Beaux-Arts de Munich. Il est mort dans cette ville en 1968.

Le buste de Wagner a été réalisé en 1913, in tempore non suspecto, mais la récupération de l'oeuvre du Maître de Bayreuth par le nazisme est évidente, et la publication de la photographie de ce buste dans Jugend, nazifié, participe de la même récupération.

*La « loi d'élimination du national-socialisme et du militarisme » du 5 mars 1946 définit dans son article 4 les niveaux de responsabilité : Hauptschuldige (principaux coupables), Belastete (charges importantes), Minderbelastete (charges mineures), Mitläufer (suivistes), Entlastete (libérés, les procès en dénazification pouvant déclarer les prévenus nicht betroffen, « non concernés » par cette loi)
(extrait de Françoise Dreyfus, L'administration dans les processus de transition démocratique, Publications de la Sorbonne, 2004, p. 65, cité par Wikipedia à l'article Dénazification)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire