vendredi 9 décembre 2016

Les poèmes de Robert de Montesquiou consacrés au Roi Louis II de Bavière (1): Noctiluce

Noctiluce, un poème du Comte Robert de Montesquiou-Fezensac, publié dans son recueil  Les chauves-souris : clairs-obscurs, édité par G.Richard à Paris à partir de 1893. (Notre extrait: page 257 de l'édition définitive de 1907)

Il s'agit du premier poème d'une série tout entière dédiée au Roi Louis II de  Bavière et dont le titre général est REX LUNA (Le Roi lune)


Le Comte Robert de Montesquiou(1855-1921) 

Le comte Robert de Montesquiou, est un homme de lettres, un dandy et critique, né à Paris le 7 mars 1855 et mort à Menton (Alpes-Maritimes) le 11 décembre1921.  Poète, homosexuel et dandy insolent,  il aurait servi de modèle à des Esseintes dans À Rebours (1884) de Huysmans. Il fournit à Marcel Proust l'un des modèles du Baron de Charlus dans À la recherche du temps perdu, ce qui le rendit furieux malgré les dénégations de Proust.
(Plus sur Wikipedia, source de cette introduction biographique)




NOCTILUCE

Son réveil est de toutes passions Titaniques, 
et perturbations d'esprit en lui. Le sommeil doux 
et gracieux, et la divine et royale nature en icelui 
toute nette, incontaminée et pure. 
PLUTARQUE.

La chauve-souris des chauves-souris,
Ce fut ce fameux Louis de Bavière, 
Ce coeur si peureux, cette âme si fière ! 
Tout mystérieux, tristesse et souris.

Tout incohérent : fureur et musique, 
Bêtise et génie, horreur et beauté ; 
Débauche mentale et rêve physique 
De suavités et de cruauté.

Tout chauve-souris : tout lumière et sombre 
Nyctalope tout : vertige aux foyers, 
Désir des clartés, et rage de l'ombre, 
Soleils monstrueux, de lune noyés !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire