vendredi 4 novembre 2016

Pierrefonds, un modèle pour Neuschwanstein

Projet de restauration peint par Viollet-le-Duc en 1858

Ruines du château en 1855
Visite de l'Empereur Napoléon II au château de Pierrefonds

Paul Huet, le château de Pierrefonds (1868)

Gravure de 1872 dans l'Illustration européenne

Comme on le voit dans le projet de restauration de  Viollet-le-Duc daté de 1858, l'architecte limitait au départ la restauration au donjon et de ne garder que  deux tours. L'Empereur en décida autrement et en ordonna en 1862 la restauration complète du château dont il voulait faire sa résidence. On comprend dès lors qu'il voulut en 1867 faire faire le tour du propriétaire à l'Empereur François-Joseph et aux Rois de Portugal et de Bavière qui visitaient l'Exposition universelle de 1867.

Le Roi Louis II de Bavière séjourna à Paris du 20 au 29 Juillet et visita l'Exposition universelle, ainsi que les châteaux de Compiègne et de Pierrefonds, ce dernier étant encore en cours de restauration. Le 24 juillet, c'est l'Empereur en sa qualité  de maître des lieux qui fit visiter les deux châteaux aux souverains.

La presse française s' est fait fort brièvement l'écho de cette visite. Ainsi Le Figaro signale que leurs Majestés ont passé la journée à Compiègne et au château de Pierrefonds où elles ont dîné. Le petit journal relate la même chose et précise que les souverains sont rentrés à neuf heures du soir. Plus tard Henri de Pourtalès signalera dans sa biographie du Roi Louis II de Bavière que les souverains ont déjeuner à Compiègne où Louis II  se dit "tout enveloppé de l' esprit de Jeanne d'Arc". 

Cette visite inspirera Louis II pour son château de Neuschwanstein.  Cette visite donna au jeune roi l’occasion de faire une rencontre décisive avec l’architecture médiévale. Le Moyen âge est la seconde grande source d’inspiration du souverain qui a passé l’essentiel de son enfance dans le château de Hohenschwangau, lié à la légende de Lohengrin. Neuschwanstein, construit à partir de 1869 en style gothico-romantique, sera terminé après la mort du roi. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire