lundi 21 novembre 2016

"Morgen!", le cadeau de mariage de Richard Strauss à sa femme Pauline, par Hutt, Patzak et Wunderlich

Morgen!
Und morgen wird die Sonne wieder scheinen
und auf dem Wege, den ich gehen werde,
wird uns, die Glücklichen sie wieder einen
inmitten dieser sonnenatmenden Erde…
und zu dem Strand, dem weiten, wogenblauen,
werden wir still und langsam niedersteigen,
stumm werden wir uns in die Augen schauen,
und auf uns sinkt des Glückes stummes  Schweigen...

Demain!
Et demain le soleil brillera à nouveau,
Et sur les chemins que j'emprunterai,
Il nous unira à nouveau, nous les heureux,
Au sein de cette terre qui inspire le soleil,
Et vers la plage, vaste, aux ondulations bleues,
Nous descendrons calmement et lentement,
Silencieux nous nous regarderons dans les yeux, 
Et sur nous descendra le silence muet du bonheur
(traduction Luc Roger)

Pauline Strauss- De Ahna
Morgen! (Op.27, 4)  est la dernière d'une série de quatre chansons composées en 1894 par Richard Strauss. Le texte en allemand en avait été écrit par John Henry Mackay, un poète de descendance écossaise qui avait été élevé en Allemagne. Straus avait rencontré Mackay à Berlin et mis Morgen! en musique le 21 mai 1894. Il offrit les quatre chansons en cadeau de mariage à sa femme, la sopramo bavaroise Pauline De Ahna, qu'il épousa le 10 septembre 1894. Pauline avait alors 31ans.

A l'origine. Strauss composa la chanson pour accompagnement de piano. En 1897, il l'arrangea pour orchestre à cordes avec violon solo, harpe et trois cors. En 1919, il en réalisa l'enregistrement en accompagnant lui-même au piano le ténor Robert Hutt , et en 1941 il en dirigea la version pour orchestre, violon solo et harpe avec le ténor Julius Patzak et l'Orchestre d'Etat de Bavière.



Morgen! interprété par Robert Hutt 


Morgen! interprété par Julius Patzak

 
Morgen! par Fritz Wunderlich

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire