mardi 25 octobre 2016

Une lettre en français du Roi Louis II à la Princesse Ludwig Ferdinand de Bavière




Madame
ma très chère Cousine,

Charmé de l'aimable lettre que j'ai reçu de 
Votre Altesse Royale
je m'empresse de Lui
exprimer la joie que j' [éprouve(?)]
par la nouvelle que mes
cadeaux de Noel ont 
fait plaisir à ma très 
chère Cousine. J'espère 
de tout mon coeur

de traverser des paradis 
terrestres pendant que 
nous sommes condamnés 
de rester encore pendant 
plusieurs mois au mi
lieu de la neige et des
brouillards. Je Vous
prie d'embrasser de ma 
par le très chère cousin
Je suis

de Votre Altesse Royale
le bien affectionné 
cousin

Louis

Hohenschwan
gau
le 28 décembre 1883

Remarques

L'orthographe est respectée dans la mesure de la lisibilité de la lettre

Le Roi a rencontré pour la première fois sa cousine l'Infante d'Espagne Maria de la Paz lors d'un dîner qu'il donna à la Résidence royale fin avril 1883 en l'honneur du récent mariage de son cousin et ami le Prince Ludwig Ferdinand de Bavière avec l'Infante. Très rapidement, le Roi se prit d'amitié pour Maria de la Paz. Il lui écrit en français, une langue que la Princesse pratique également.

Le Roi réside à Hohenschwangau depuis le 28 décembre et cet hiver-là séjourne soit à Hohenschwangau soit à Linderhof.

Il demande à Maria de la Paz de saluer son mari de sa part.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire