samedi 8 octobre 2016

Exposition: La persécution des Sinté et des Roms à Munich en Bavière de 1933 à 1945 au NS Dokuzentrum de Munich



Une exposition présentée du 27 octobre 2016 au 29 janvier  2017 au Centre de documentation sur le national-socialisme de Munich

La discrimination, l'ostracisme et le génocide des Sinté* et des Roms est l'un des chapitres les moins connus de l'histoire, et pas seulement à Munich. Les mesures de persécution visant spécifiquement ce groupe ethnique avaient déjà commencé à s'intensifier à la fin du XIXe siècle. Avec les lois de Nuremberg de 1935, qui ont déclaré que les Sinté et des Roms étaient - comme les Juifs - une "race extraterrestre", l'exclusion sociale et la persécution sont entrées dans une nouvelle phase; la «circulaire Himmler» de Décembre 1938 a conduit à un génocide systématique. Dans les années d'après-guerre il y eut des réticences à reconnaître les injustices commises envers les Sinté et les Roms; aujourd'hui, et dans une certaine mesure, les vieux préjugés se sont  une fois de plus répandus, et, avec cette résurgence, l'exclusion et de la discrimination connaissent à nouveau une expansion croissante.

L'exposition  documente l'histoire de cette minorité depuis 1871. Sont exposés des documents et des photographies historiques du vécu des tsiganes ainsi que leur représentation discriminatoire "officielle". Une attention particulière est accordée à leur sort pendant la période nazie. Les victimes de Munich sont particulièrement  documentées.

Créé par une équipe d'experts, ce sera la première exposition temporaire du Centre de documentation.
Un catalogue spécial consacré à  l'exposition sera publié et un programme d'activités est prévu dans le cadre de l'exposition. En outre, le Département de l'éducation du Centre de documentation met sur pied un programme varié avec des visites thématiques, des séminaires et des ateliers.

*En France, on emploie aussi le terme de Manouches

Source: traduction du texte de présentation de l'exposition du site du NS Dokuzentrum München

Plus d'informations en allemand ou en anglais sur le site du NS Dokuzentrum

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire