lundi 10 octobre 2016

Cérémonie commémorative à la mémoire du Roi Othon Ier de Bavière demain au château de Fürstenried




Ce 11 octobre 2016, le Cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et de Freising, célébrera au Château de Fürstenried une messe de recueillement en mémoire du Roi Othon Ier de Bavière (1848-1916)  à l'occasion du centenaire du décès du Roi qui avait été contraint d' y passer les quarante dernières années de sa vie. A la suite de la cérémonie religieuse, une plaque commémorative sera inaugurée.

Le Roi Othon Ier n`a jamais régné. Ayant commencé à montrer des signes de démence, les autorités bavaroises constatèrent son impossibilté de régner dès 1872. Le Prince Othon, frère cadet du Roi Louis II de Bavière, fut enfermé au château de Nymphenburgen en  1873, puis au château de Fürstenried en 1875 où il demeura interné le reste de ses jours. Il restait cependant l'héritier du trône et devint Roi sous le nom d'Othon Ier après la déposition de son frère le 8 juin 1886, ce dernier ayant été retrouvé mort une semaine plus tard dans le lac de Starnberg en compagnie de son psychiatre.

À cause de sa folie, le règne d'Othon Ier fut placé sous la régence de son oncle Léopold de Wittelsbach (Prinzregent Luitpold). Au décès du Prince-Régent le 12 décembre 1912, ce fut son  fils aîné, Louis, qui fut chargé de la régence. Othon Ier fut contraint à l'abdication le 5 novembre 1913. Le Régent Louis devient alors roi sous le nom de Louis III de Bavière.

Le Roi Othon décéda le 16 octobre 1916. Il fut inhumé dans l'église Saint-Michel à Munich aux côtés de son frère Louis II de Bavière. Son cœur fut prélevé pour être inhumé dans un monument situé dans la Chapelle de la Grâce à Altötting.

Posts précédents consacrés au Roi Othon Ier et au château de Fürstenried:

Coordonnées

Le château est situé à l´ouest de Munich, dans les environs du début de l´autoroute vers le lac Starnberg et Garmisch. 

Exerzitienhaus der Erzdiözese Schloss Fürstenried
Forst-Kasten-Allee 103
81475 München
Telefon: 089-7450829-0

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire