lundi 31 octobre 2016

Belles promenades bavaroises: Krün - Fischbachalm - Soiernhaus, sur les traces du Roi Louis II de Bavière


La Soiernhaus (Maison Soiern, à 1610 mètres d'altitude) est un relais de chasse que le Roi Louis II a fait construire en 1866 et qu'il occupa pour de courts séjours à partir de 1868. Il y aurait effectué dix-huit séjours au total,

Sur les traces du Roi Louis II de Bavière, une longue promenade qui commence au pont sur l'Isar à Krün au bout de la Soiernstrasse. On monte d'abord par un large chemin forestier jusqu'à la Fischbachalm (restauration possible les mois d'été).

De la Fischbachalm, deux itinéraires sont possibles, qui correspondent aux deux itinéraires aménagés du temps de Louis II:
    • L´itinéraire le plus facile: on continue le chemin forestier puis on prend à droite pour monter par un chemin en serpentin vers la Soiernhaus. C'était la la route empruntée par le Roi.
    • Le chemin des laquais (Lakaiensteig), plus rapide mais très étroit, souvent à bord de précipice et  sécurisé à peu d'endroits par une via ferrata. Ne pas l'emprunter par temps pluvieux. Il faut impérativement ne pas être sujet au vertige et avoir le pas montagnard assuré. 

Compter en moyenne trois heures trente depuis Krün. En été on peut loger et se restaurer à la Soiernhaus (aujourd'hui relais de montagne de la DAV, l'association alpine allemande)  - 60 matelas disponibles, apporter son sac de couchage et une lampe de poche. Plusieurs excursions sont possibles depuis la Soiernhaus: le sommet du Soiern (Soiernspitze, 2257 mètres) ou le Schöttlkarspitze (2049 mètres) qui offrent des panoramas somptueux. Le Roi Louis II s'était fait construire un pavillon au sommet du Schöttlkarspitze, il a aujourd'hui disparu.

Plus proches, deux ravissants petits lacs de montagne. Sur le plus grand, Louis II avait un bateau, qu'il avait baptisé le Tristan, du même nom que son bateau à vapeur du Starnbergersee. On a perdu la trace de ce bateau.

Si on ne dispose que d' une journée, on peut monter à la Soiernhaus et voir les lacs, en 7 heures plus les temps de pause et de repas. Les sportifs  plus aguerris font aussi l'un et/ou l'autre sommets, en 12 heures au total.

Plus d'infos sur la Soiernhaus, son histoire, les mois d'ouverture et les possibilités d'hébergement et d'excusrions sur l'excellent site qu'y consacre  la DAV (Section Hochland-en allemand).


Reportage photographique





































































Crédit photographique: Luc Roger





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire