vendredi 13 mai 2016

Deux expositions en une au Deutsches Theatermuseum: L´histoire d´Europe racontée par ses théâtres / L´architecte Max Littmann à Munich à l´époque du Prince Régent

Le Prinzregententheater, carte postale d´artiste (collection privée M. Laiblin)
Le Deutsches Theatermuseum de Munich présente depuis hier et jusqu´à début octobre 2016 deux expositions passionnantes consacrées pour l´une à l´histoire du théâtre en Europe et pour l´autre à l´un des plus grands architectes de la belle époque du Prince Régent, Max Littmann. La qualité pédagogique de l´exposition européenne est exceptionnelle. Quant à la seconde exposition, elle complète la première et présente une rétrospective de l´oeuvre munichoise de Littmann sur la base de documents uniques.

Voici les communiqués de presse du Deutsches Theater dans la traduction de Cordula Treml:

L’Histoire d’Europe – racontée par ses théâtres

Du 13 mai au 3 octobre 2016

Pour la première fois, six musées du théâtre en Europe ont conçu une exposition commune, qui sera présentée de 2015 à 2017 par les institutions qui y participent à Varsovie, Copenhague, Vienne, Munich, Ljubljana et Londres. De mai à octobre 2016, l’exposition sera montrée au Deutsches Theatermuseum à Munich.

Grâce à 250 objets exposés, l’exposition illustre l’histoire de l’Europe de l’Antiquité jusqu’à nos jours se reflétant dans les genres et bâtiments de théâtre des différentes époques.Elle se décline en neuf chapitres qui ne suivent pas une chronologie stricte, mais sont regroupés autour des thèmes suivants :

• L’influence de la Méditerranée
• Le pouvoir de la religion
• La société et son architecture
• L’esthétique et la technologie
• La nation
• Feu!
• Surmonter les frontières
• La guerre
• La démocratie

Cette exposition ne met pas l’accent sur les guerres et luttes de pouvoir politiques, mais fait plutôt valoir les particularités des différents pays et montre les évolutions d’un pays à l’autre; car le théâtre sert depuis toujours de miroir aux questionnements de la société et à ses intérêts culturels.

Chaque musée a eu pour mission de définir un axe central individuel au sein de l’exposition pour la présentation dans sa ville. Le Deutsches Theatermuseum a décidé de mettre l’accent sur la "démocratisation de la salle’. L’architecte Max Littmann s’est tout particulièrement engagé en faveur de cette nouvelle tendance née à la fin du 19 e et au début du 20 e siècle, un élément important présenté dans le chapitre ‘La société et son architecture ’. Parallèlement, le musée consacre une exposition à Littmann et à ses bâtiments construits à Munich qui vient enrichir cette présentation.

Un grand nombre d’objets provenant de la collection du Deutsches Theatermuseum est exposé dans la section ‘La société et son architecture’ tout autant que dans les autres huit chapitres de l’exposition. Cela ne montre pas seulement la diversité de la collection du  musée, mais souligne également l’importance que la ville de Munich avait pour le théâtre.

L’exposition fait partie du projet 'Route européenne – Théâtres historique' et a été réalisée grâce au soutien de l’Union Européenne et son programme « culture ». Carsten Jung, le secrétaire général de PERSPECTIV, l’association des théâtres historiques en Europe, est à l’origine de cette exposition et chargé de sa coordination dans les différents pays. Claudia Blank a conçu le volet de l’exposition présenté par le Deutsches Theatermuseum. Gerhard Veigel a créé la scénographie innovatrice et facilement modulable pour toutes les étapes.

Cinq autres institutions participent au projet : le musée du théâtre situé au Teatr Wielki à Varsovie, le musée du théâtre situé au théâtre royal à Copenhague, le musée du théâtre à Vienne,  l’Institut du théâtre slovène à Ljubljana, le Departement of Theatre & Performance du Victoria &Albert Museum à Londres.

Grande maquette du Prinzregententheater
(Collection du Deutsches Theatermuseum)

Architecture et effets de théatre !
L’architecte Max Littmann et la ville de Munich à l’époque du prince-régent.


Une exposition au Deutsches Theatermuseum conçue par Martin Laiblin

L’architecte Max Littmann (1862-1931) a construit à Munich trois théâtres : en 1901 le Prinzregententheater et le Schauspielhaus (où se trouvent actuellement les Kammerspiele), puis en 1908 le Künstlertheater au Parc des Expositions dans le quartier de Theresienhöhe en 1908. Ces théâtres sont au cœur de cette exposition sur Max Littmann, qui en a aussi construit de nombreux autres, tels le Schiller-Theater de Berlin ou les Hoftheater de Stuttgart. La présente exposition rend également compte d’autres missions confiées à Littmann à Munich, qu’il a d’ailleurs accomplies à la perfection et en phase avec son époque : les célèbres temples de la consommation « Hermann Tietz » (devenu plus tard « Hertie ») et « Oberpollinger » - symboles mêmes de mondanité au cœur d’une grande métropole – ou encore cet ensemble de bâtiments pittoresques construits autour de la petite place du Vieux-Munich, le « Platzl », avec la célèbre brasserie Hofbräuhaus, connue dans le monde entier. On reconnaît la griffe de Littmann à l’effet théâtral que dégagent ces bâtiments.

L´amphithéatre du Prinzregententheater, une peinture
Attribuée à Max Littmann
Cette époque où Max Littmann a donné forme aux ambitions de ses clients bourgeois est on ne peut plus particulière, car, au tournant du siècle, Munich vit des changements majeurs : sous le règne du prince-régent Luitpold (1886-1912), la capitale bavaroise où résident les rois se transforme en grande ville cosmopolite et métropole culturelle ouverte qui lie tradition et modernité. Et c’est avant tout la bourgeoisie en pleine évolution qui va profiter de l’essor économique de cette période qu’accompagne un prodigieux boom dans la construction. Et son fort désir de représentation se reflétera dans cette recherche de nouvelles formes – tant dans le monde du théâtre que dans nombre d’autres domaines de la vie publique.

L’exposition montre, entre autres, des maquettes et des plans originaux de Max Littmann ainsi que de nombreuses photographies et cartes postales, qui nous font, aujourd’hui encore, pénétrer au plus profond l’âme et l’atmosphère de cette époque. C’est un épisode passionnant et probablement moins connu de l’histoire de Munich qui est illustré ici de manière divertissante et attachante.

L’exposition est présentée dans le cadre du projet soutenu par l’Union Européenne, « L’histoire de l’Europe racontée par ses théâtres ». Elle rend également hommage au don fait il y a 84 ans au Deutsches Theatermuseum par les héritiers de Max Littmann et ayant trait à ses grands chantiers de théâtres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire