jeudi 17 septembre 2015

Concours de musique ARD: les concerts des lauréats ont commencé

Les lauréats du Concours ARD 2015. De gauche à droite: Lok Ping et Lok Ting Chau, Jonathan Reith, Piano Duo ShinPark, Guilhem Kusnierek, Duo Ani et Nia Sulkhanishvili, Eduardo Belmar, Emalie Savoy,Michael Buchanan, Sébastian Jacot, Alina Shalamova & Nikolay Shalamov Piano Duo, Francisco López Martín, Marion Lebegue et Sooyeon Lee.
Après l´intense effort, place à la fête! Le Concours international de musique ARD vient de connaître une glorieuse 64ème édition, avec des candidats exceptionnels. Depuis hier soir, pour trois soirées, il nous propose de venir entendre les lauréats en concert. On peut aussi suivre les concerts des lauréats à la radio ou en video live stream via internet. Ces enregistrements resteront de plus pour quelque temps accessibles en ligne. Les deux premières soirées se déroulent au Prinzregententheater. Le troisième concert aura lieu ce vendredi soir à la Herkulessaal de la Résidence.

Hier soir on a pu entendre le flûtiste espagnol Francisco López Martín, la mezzo française Marion Lebegue, le duo pour piano Lok Ping & Lok Ting Chau, originaires de Hong Kong, le duo pour piano coréen  ShinPark, le tromboniste francais Guilhem Kusnierek et la soprano américaine Emalie Savoy, accompagnés par l´excellent orchestre munichois de radiodiffusion (Münchner Rundfunkorchester) placé sous la direction précise et attentive de Darell Ang. La modération de la soirée était assurée par 
Jerzy May, un présentateur à l´humour empreint de bonhomie toujours à l´affut de l´anecdote qui met en valeur la personnalité des lauréats.

Les compositeurs français étaient à l´honneur hier soir, avec le concerto pour flûte et orchestre d´André Jolivet exécuté avec une ferveur toute méridionale par Francisco López Martín, véritable coqueluche du public qui lui a également décerné son prix. Marion Lebègue, qui avait à nouveau revêtu sa somptueuse robe gitane rouge, a elle aussi donné un programme français avec la lettre de Charlotte du Werther de Massenet et, de Georges Bizet, son fougueux et sensuel "Près des remparts de Séville" dans lequel la mezzo angevine incarne une Carmen brûlant des démons de la passion. Programme français encore avec la Valse, le poème chorégraphique de Maurice Ravel, interprété par le duo coréen ShinPark avec les amusantes audaces scéniques d´un des pianistes qui, à plusieurs reprises, tape vigoureusement le clavier du poing pour la plus grande joie du public. La France toujours avec l´interprétation de la Fantaise Carmen pour deux pianos d´après Georges Bizet de Greg Anderson par les jumelles Lok Ping et Lok Ting, médaillées de bronze dans leur discipline qui fut véritabelemt le cru de l´année 2015, les concurrents étaient tellement exceptionnels que le jury a décerné quatre prix en désignant deux deuxièmes prix ex aequo!

La France encore avec le tromboniste Guilhem Kusnierek, qui a interprété une oeuvre très jazzy, allemande cette fois, le Capriccio pour trombone et sept instruments de  Bernhard Krol.

La soirée s´est terminée en apothéose avec la glamoureuse soprano américaine Emalie Savoy, qui a conquis le public avec sa voix puissante et une vibrante présence en scène, avec un grand air du Freischütz de Weber, "Wie nahte mir der Schlummer – Leise, leise fromme Weise".

Pour suivre les concerts via internet ou les réentendre à la demande, cliquer ici. 
Pour réserver en ligne, cliquer ici (places restantes).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire