mardi 5 mai 2015

Dance 2015: la compagnie PEEPING TOM présente deux spectacles au Festival munichois de danse contemporaine




Le 14ème Festival munichois international de danse contemporaine (14. Internationales Festival für zeitgenossischen Tanz der Landeshautpstadt München) s´ouvre ce jeudi 7 mai. Evénement majeur du monde chorégraphique, il dure une dizaine de journées et présente pas moins de quarante-quatre spectacles. 

Un des points-phares du festival est la présence à Munich d´une compagnie basée en Belgique à Bruxelles qui, ces dix dernières années, s´est progressivement imposée dans le monde de la danse par son extraordinaire créativité: Peeping Tom. Peeping Tom y proposera la première mondiale de sa nouvelle création, The Land (AT), un spectacle élaboré en collaboration avec le Residenz Theater, ainsi qu´un spectacle récemment créé, le premier d´une trilogie, Vader.

Voici la carte de visite de la compagnie, telle qu´elle se présente elle-même sur son site internet:

Gabriela Carrizo
Peeping Tom fût fondée en 2000 par Gabriela Carrizo (I/AR) et Franck Chartier (F). Ils créent leur première pièce commune, Caravana (1999), dont l'action se déroulait dans un mobilhome, en collaboration avec celle qui devriendra par la suite une collaboratrice à long-terme, Eurudike De Beul. La pièce fût ensuite suivie par le film Une vie inutile (2000). 

La principale marque de fabrique de Peeping Tom est une esthétique hyperréaliste, soutenue par une scénographie concrète : un jardin, un salon et une cave dans la première trilogie ( Le Jardin, 2001 ; Le Salon, 2004 ; et Le Sous Sol, 2007), deux caravanes résidentielles au milieu d'un paysage enneigé dans 32 rue Vandenbranden (2009), ou un théâtre brûlé dans A Louer (2011). Les chorégraphes y créent un univers instable qui défie la logique du temps et de l’espace. L’isolement y mène vers un monde onirique de cauchemars, de peurs et de désirs dans lequel les créateurs mettent habilement en lumière la part sombre de l’individu ou d’une communauté. Le huis clos de situations familiales reste pour Peeping Tom une source importante de créativité. La compagnie a commencé a travailler sur une deuxième trilogie – Vader (Père), Moeder (Mère), Kinderen (Enfants) – autour de ce même thème. 

Franck Chartier
En 2005, Le Salon a reçu le Prix du Meilleur Spectacle de Danse en France. En 2007, la compagnie a remporté le Mont Blanc Young Directors Award durant le Festival de Salzburg et le Patrons Circle Award dans le cadre du International Arts Festival de Melbourne. Les pièces Le Sous Sol et A Louer ont toutes deux été sélectionnées pour le Theaterfestival qui reprend les meilleurs spectacles de la saison en Belgique et aux Pays-Bas. En 2013, A Louer a été nominé pour le prestigieux Prix Ubu en Italie, dans la catégorie Meilleur Spectacle en Langue Etrangère, durant la saison théâtrale 2012-2013. 32 rue Vandenbranden a été élu Meilleur Spectacle de Danse de l’année 2013 à São Paulo (BR) par le magazine Guia Folha. En 2015, 32 rue Vandenbranden a reçu un Olivier Award à Londres, en tant que Meilleur spectacle de danse

Peeping Tom a récemment créé Vader, premier volet de la trilogie Père-Mère-Enfants, dont la première mondiale a eu lieu le 10 mai 2014 au Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen, DE). La pièce a été élue Meilleur Spectacle de Danse de l'année 2014 par le quotidien néerlandais NRC Handelsblad. Le jury des 'Premios de la Critica Barcelona' a désigné Vader comme 'Meilleur spectacle international de danse' de l'année 2014 en Catalogne et à Barcelone.

The Land (AT)


Sous la direction de Gabriela Carrizo, des membres de Peeping Tom et de l'ensemble du Residenztheater ont travaillé sur une idée de base qui a évolué vers The Land, un nouveau spectacle créé pour le Cuvilliéstheater (Munich, DE).

The Land emmène le spectateur dans un monde où le 'je' se perd. Une communauté de villageois y habite un paysage miniature paradoxal, une terre de déception qui nous rappelle que nous nous sommes trompés mais que nous avons besoin de croire ou de faire croire que le monde n’est pas absurde. Gabriela Carrizo joue avec la perception, les contradictions et l'aliénation, la proximité et la distance pour développer une fable cruelle et visuelle, qui laisse entrer l’animal dans la maison. Du théâtre dansé dans le plus pur style Peeping Tom, un univers mystique dans lequel la réalité grotesque est traversée par des images surréalistes de nostalgie.

The Land est une production du Residenztheater en collaboration avec Peeping Tom. La pièce est également programmée les 20 et 21 mai 2015 et fera ensuite partie du répertoire du théâtre où elle sera présentée régulièrement.

Première mondiale : 8 - 9 - 11 mai 2015, à 20H au Cuvilliéstheater, dans le cadre du festival international Dance 2015 (Munich, DE)

Vader

Vader est le premier volet de la trilogie trilogie Père-Mère-Enfants

Vader se déroule dans la salle des pas-perdus d’une maison de retraite dont les murs imposants accentuent le fait que l’action a lieu en sous-sol. Au centre de cette antichambre entre le monde des vivants et celui des morts trône la figure du père, qui semble se distancier peu à peu de la société des hommes. Son effacement ne renvoie pas tant à l’histoire d’un individu qu’à la mythologie même du père ; à travers des scènes qui explosent et se figent brusquement, il apparaît en même temps divin et ridicule, doté d’une riche vie mentale, et déconnecté, sur le déclin, vide. Son passé recèle-t-il un secret profond, ou serait-il simplement fou ou délirant ? Les autres résidents et le personnel l’observent avec haine et amusement, affection et indifférence. La pièce joue sur ce fossé grandissant entre la perception et la réalité dans le corps en déclin et le cerveau sénile. Le temps semble ralentir, comme pour s’accorder à la lenteur des gestes ; la parole et la musique deviennent bruit, la vision se trouble, et le monde lui-même semble ne faire sens seulement dans la mesure où il incarne un souvenir ou une projection. Vader explore avec un humour poignant le moment où l’imagination ou la maladie d’un vieil homme menace de faire basculer les réalités du quotidien d’une maison de retraite dans le rêve.

Le samedi 16 et le dimanche 17 mai à 20H à la Muffathalle.

Sources de l´info, des photos et plus d´infos : le site de la Compagnie Peeping Tom et celui de DANCE 2015. On peut aussi suivre le festival sur sa page facebook.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire