dimanche 4 mai 2014

Die Rose von Stambul, l'opérette de Leo Fall, en version concertante au Prinzregententheater

Leo Fall en 1915
Pour son quatrième concert du dimanche de la saison, le Münchner Rundfunkorchester dirigé par Ulf Schirmer donnera en version concertante la célèbre opérette de Leo Fall, Die Rose von Stambul, le dimanche 11 mai à 19H au Prinzregententheater. L'Orchestre munichois de radiodiffusion sera accompagné par le Choeur de la radiodiffusion bavaroise (Chor des Bayerischen Rundfunks).

Distribution

Achmed Bey: Matthias Klink, ténor
Kondja Gül: Kristiane Kaiser, soprano
Fridolin: Andreas Winkler, ténor
Midili Hanum: Magdalena Hinterdobler, soprano.
Bül-Bül: Eleonora Vacchi, mezzosoprano.

Leo Fall (1873-1925) a connu une carrière relativement similaire à celle de son contemporain Franz Lehar. Ils sont tous deux nés dans des provinces de l'Empire Austro-Hongrois, et sont montés à   Vienne, la capitale de l'Empire, où ils ont écrit de nombreuses opérettes. La Rose d'Istanboul a tenu l'affiche pendant 15 mois.Il s'agit d'une des oeuvres les plus populaires depuis La Veuve Joyeuse que  Lehar avait composée 11 ans plus tôt.

L'oeuvre est charmante, elle narre sur un ton badin la vie des femmes dans un harem d'Istanboul à la fin de l'empire ottoman et la joute amoureuse entre un écrivain et la fille émancipée d'un puissant pacha. Achmed Bey, le fils d'un ministre turc, a épousé Kondja, que l'on surnomme la rose d'Istambul. Mais Kondja s'est enamourée à la faveur d'une correspondance épistolaire d'un auteur de romans, qui n'est autre que son mari.  Comédie, malentendus, exotisme, et bien sûr romance amoureuse sont les ingrédients de cette délicieuse opérette. 

Musik-CD »Die Rose Von Stambul« Werner Schmidt-BoelckeCette opérette a eu un succès retentissant à Vienne au Theater an der Wien en 1916. Elle mêle les valses viennoises  (»Ein Walzer muss es sein«) aux sonorités orientales. Parmi les grands interprètes, il faut citer Fritz Wunderlich ou encore la version historique que Werner Schmidt-Boelcke enregistra en 1956 à Munich avec le Münchner Rundfunkorchester, et, entre autres, Elfie Mayerhofer et Rudolf Christ. 

Renseignements et réservations: cliquer ici

L'oeuvre sera radiodiffusée en direct sur BR-Klassik (aussi en web-radio).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire